Séminaire de recherche « Vers des politiques publiques de densification et d’intensification « douces »  » – Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer/Ministère du Logement et de l’Habitat durable (La Défense) – 28 février 2017

Séminaire de recherche « Vers des politiques publiques de densification et d’intensification « douces » « 

Lieu : Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer/Ministère du Logement et de l’Habitat durable – Tour Sequoia – La Défense (92), – 1 place Carpeaux – 92000 Puteaux – salle R1A

Date : 28 février 2017

Participation gratuite mais inscription en ligne (obligatoire) : cliquez ici

Accédez au programme : cliquez ici

Accédez au site du PUCA : cliquez ici

Extrait du site du PUCA : Parmi l’ensemble des politiques urbaines se réclamant du développement durable, les mesuresde densification des tissus déjà urbanisés sont depuis plusieurs décennies présentées comme étant une des issues pour construire des villes plus enclines à accroître les échanges, moins consommatrices d’espaces, de réseaux et de ressources, allant dans le sens d’une économie globale optimisée vers des transitions énergétique et écologique, et à condition d’y intégrer des objectifs de qualité.

Différents programmes de recherche financés par le Puca (« Villa urbaine durable », « Habitat pluriel, densité, intimité, urbanité ») et l’ANR (Build in My Backyard, Bimby) ont mis en évidence que les tissus pavillonnaires constituent un enjeu considérable de densification, notamment du fait de l’importance des surfaces urbanisées en jeu et du modèle sociétal qui peut s’y développer.
L’étude des processus de densification des espaces à dominante pavillonnaire en France et à l’étranger montre qu’il en existe plusieurs types extrêmement divers, ressource de réflexions plurielles. Parmi eux, la densification dite « douce » pourrait constituer une solution en matière de production de logements et intégrer alors les politiques publiques. « La densification douce » est ici entendue comme consistant à densifier le tissu d’habitat individuel existant par l’insertion de nouveaux logements (sous différentes formes : division parcellaire, appartements accessoires, division interne, surélévation, extension, restructuration, etc.) sans changer de manière significative les formes urbaines du quartier originel.
En 2013 est lancé un programme de recherche intitulé « Vers des politiques publiques de densification et d’intensification « douces » ? » qui a rassemblé cinq équipes de recherche.

Ce séminaire a pour but de restituer les travaux réalisés dans le cadre de ce programme. Les échanges de cette journée s’attacheront à interroger les cinq recherches au regard des objectifs affichés dans le cahier des charges de l’appel d’offre. Il s’agira également, de mettre en perspective leurs conclusions, d’identifier les points aveugles, de questionner les fondements du concept de la « densification douce » et plus largement, d’explorer les processus de transfor­mation des tissus d’habitat individuel, avec ses critères d’évolution et de qualité.

Le séminaire est ouvert aux chercheurs du programme, experts de l’équipe d’évaluation, agents du ministère concernés par les politiques publiques en lien avec la densification douce, architectes et paysagistes conseils de la DGALN, et aussi, experts, chercheurs, référents des universités, des CAUE et autres organismes intéressés directement par ces problématiques.

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *