« Nouvelles proximités : mobilités, énergies, matières » – École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée – 20 avril 2017

« Nouvelles proximités : mobilités, énergies, matières »

Comité technique : CAUE 77 : Dominique Bonini, Marianne Souq, Éav&t/OCS : Marie-Charlotte Dalin, UMR-AUSser/IPRAUS : Anne Grillet-Aubert, DGU : Bruno Barroca, EUP : Gwendal Simon
DSAA Alternatives Urbaines : Christophe Laurens, Danielle Seban

Renseignements auprès du CAUE 77 : caue77@wanadoo.fr / 01 64 03 30 62

Lieu : École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée, Amphithéâtre, 12 avenue Blaise Pascal, 77420 Champs-sur-Marne

Date : 20 avril 2017, après midi

Accédez au programme : cliquez ici

une même interrogation se pose : En quoi l’exploitation des ressources locales devient-elle le moteur possible de l’aménagement ? En quoi devient-elle le support de stratégies publiques face aux nouveaux enjeux économiques, environnementaux et sociaux ?
Les ressources locales peuvent-elles répondre aux demandes spécifiques des habitants de certains territoires en matière de services à la mobilité et à l’énergie ? Tout comme la distance spatiale entre acteurs, en quoi la distance cognitive est-elle à prendre en compte dans un projet de développement territorial ?
Ce sera le !l rouge des trois rendez-vous de l’année 2016/2017.
À l’image des expérimentations faites en milieu urbain, émerge un début de reconnaissance des projets globaux portés par les milieux péri-urbains et ruraux. Est observée la capacité de tous ces territoires à s’organiser et soutenir une offe de services à l’intention de leurs habitants. Ainsi en l’absence -ou non- de transports en commun, quelle alternative proposer aux déplacements automobiles individuels ? Quelle place donner aux mobilités actives ? Comment prendre en charge les besoins de Mobilité des publics captifs et intégrer les évolutions des comportements individuels ?

La table-ronde de la matinée d’études du jeudi 17 novembre 2016 à l’UPEM a apporté des réponses à différentes échelles territoriales. Pour les habitants, après le poste « déplacement », ce sont les dépenses énergétiques qui grèvent les budgets familiaux. Quelles innovations individuelles ou collectives propres à réduire l’usage des énergies fossiles ? Quelles stratégies d’aménagement  développer ?

L’après-midi d’études du jeudi 23 février 2017 à l’École d’Architecture de la Ville & des Territoires à Marne-la-Vallée (Éav&t) a apporté des illustrations et analyses d’expériences qui se lancent vers l’autonomie énergétique.

À l’interface de l’Energie et de la Matière, le cycle d’études se terminera le jeudi 20 avril 2017 après-midi, par l’évocation sinon de l’autosffisance alimentaire et énergétique, du moins par le constat
de la multiplication des circuits courts. Des témoignages nous conduiront des conditions de production de Matières jusqu’à la valorisation des déchets en passant par distribution et consommation en proximité. Ces rencontres sont destinées au public étudiant, aux professionnels et aux élus. Elles font intervenir en vue de débats et d’échanges avec la salle et sur une grande demi-journée des scientifiques, universitaires, praticiens spécialistes, acteurs de terrain et témoins.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *