Appel à communication pour le colloque international « Eaux et paysages » (date limite : 20 juillet 2017)

Appel à communication pour le colloque international « Eaux et paysages »

Date limite : 20 juillet 2017

Accédez à l’appel : ENP-colloque-eau-appel2

Résumé à soumettre à : sylvie.servain@insa-cvl.fr

Comité d’organisation : Géraldine Pattier, Direction de la Recherche et de la Formation, INSA Centre Val de Loire, Bruno Ricard, Hydrologue, Professeur Associé, INSA Centre Val de Loire, Sylvie Servain, Maître de conférences en Géographie, INSA Centre Val de Loire, UMR CITERES, Lolita Voisin, Maître de conférences en Aménagement de l’Espace et Urbanisme, INSA Centre Val de Loire, UMR CITERES

Présentation par les organisateurs : Organisé dans le cadre de la Biennale Nature et Paysage 20181 explorant la thématique de l’eau, par le Département Ecole de la Nature et du Paysage de l’INSA Centre Val de Loire, l’UMR 7324 CITERES et la Zone Atelier Loire, le colloque souhaite être un lieu de débats et d’échanges scientifiques autour des questionnements associant les eaux et les paysages. L’eau est un des éléments fondamentaux des paysages actuels et passés. Elle constitue tout autant un atout qu’elle génère des contraintes. Elle est présente sous différentes formes (fleuves et rivières, zones humides, littoraux, eau pluviale, eau domestique…) et à des échelles spatiales variées. Ses liens avec l’évolution des paysages sont multiples tout comme les usages et les représentations qui en naissent. L’objectif du colloque est de mobiliser des scientifiques de différentes disciplines mais également des acteurs impliqués dans des actions de planification, de gestion ou de protection de l’eau et des paysages de l’eau. Trois problématiques sont plus précisément identifiées : la première a pour objectif d’aborder la question des paysages de l’eau dans le temps long dans une perspective à la fois historique et géographique, la seconde de questionner la représentation, la planification et la gestion de l’eau dans les grands paysages, la troisième de s’intéresser plus spécifiquement à la question de l’eau dans les projets urbains, notamment dans son rapport à l’espace public. Les propositions s’inscriront dans une ou plusieurs de ces thématiques en développant des approches théoriques ou méthodologiques, s’appuyant sur des études de cas menées dans le cadre de projets de recherche ou issues de pratiques professionnelles variées.

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *