Appel à articles: « Critique architecturale et débat public », revue CLARA ARCHITECTURE/RECHERCHE, n°5 (date limite : 15 octobre 2017)

Appel à articles: « Critique architecturale et débat public », revue CLARA ARCHITECTURE/RECHERCHE, n°5

Date limite : 15 octobre 2017

Accédez à l’annonce : cliquez ici

Extrait du site : La critique architecturale est-elle en relation avec le débat public, ou à l’inverse, peut-on la considérer comme une pratique autonome? C’est à cette question que sera consacré le dossier thématique du prochain numéro de CLARA Architecture/Recherche.

Notamment, la critique est-elle aux prises avec l’ « opinion publique », la « sphère publique »? Peut-on la considérer au contraire comme un discours interne au domaine de l’architecture, ses énoncés théoriques et ses récits historiques?

Dans ce volume, nous souhaitons publier des articles qui ne circonscrivent pas la critique à un corpus de textes – tant historiques que théoriques ou philosophiques – sur l’architecture mais qui plutôt considèrent la critique comme une pratique impliquant différents protagonistes et différents médias, s’inscrivant dans un réseau d’échanges internationaux. En posant cette hypothèse, nous souhaitons dans ce numéro remettre en question les conceptions les plus répandues de la réception de l’architecture, qui considèrent celle-ci comme une sorte de « reflet » passif de l’édifice ou du projet.

Discuter le thème de la critique architecturale sous l’angle du débat public peut être un moyen de clarifier les définitions de la critique. Cela peut également permettre de mieux comprendre les frontières floues de la critique avec d’autres types d’écrits et de discours sur l’architecture et l’environnement construit. Originellement définie comme un genre littéraire et comme une forme de jugement, la critique est historiquement liée avec l’émergence, au 18e siècle, d’un espace public de débat, comme l’a démontré en 1959 la publication de Kritik und Krise de Reinhart Koselleck. Depuis les années 1980, les historiens de l’art et les spécialistes de l’esthétique ont, de leur côté, pointé la concomitance entre le développement de la critique d’art et l’émergence d’un espace public de débat. C’est également dans l’existence de cette sphère publique de débat que Richard Wittmann (dans Architecture, Print Culture, and the Public Sphere in Eighteenth-Century France, 2007) a ancré son analyse de l’émergence d’un « discours public sur l’architecture ». Si plusieurs historiens de l’art ont discuté les interactions entre les discours sur l’art et la sphère publique, une telle question peut-elle être transposée au domaine de l’architecture? En outre, l’interaction entre la sphère publique tend-elle à disparaître, lorsque l’on considère la critique comme un discours interne à la « discipline » architecture, qui repose, en grande partie, sur les théories et l’histoire?

Partant de ces interrogations, ce numéro thématique abordera les questions suivantes :

1. Les frontières de la critique architecturale

La critique architecturale partage-t-elle avec le débat public des thèmes de discussion, des notions opératoires? A-t-elle des acteurs et des médias communs avec ce débat? Ou, à l’inverse, est-elle en relation exclusive ou privilégiée avec le monde professionnel de l’architecture, ou encore avec le monde académique, les institutions d’enseignement de l’architecture? Dans ce dernier cas, est-ce que la critique architecturale relève d’un discours autonome, interne à la discipline, ou, à l’inverse, se réfère-t-elle à des notions et des concepts provenant d’autres champs disciplinaires? Dans quelle mesure la critique demeure-t-elle séparée des usages sociaux, des pratiques architecturales et de la sphère économique de production de l’architecture?

2. La critique architecturale et ses publics

La critique architecturale destinée à un large public peut-elle être séparée d’une critique tournée vers un public spécifique? Est-il possible d’identifier des relations entre des supports de publication spécifiques (journaux quotidiens, magazines culturels ou politiques, périodiques professionnels, etc.) et les différents statuts du discours critique? Dans quelle mesure ces publications, en s’adressant à une certaine catégorie de lectorat, influencent-elles ou créent-elles différentes formes de critique?

La relation entre critique architecturale et opinion publique pourra être envisagée sous plusieurs angles : pourront être interrogés, par exemple, les liens entre critique et « jugement », entre critique et critères d’évaluation de l’architecture. Cette relation pourra également être mise en regard du discours sur la « crise » de la critique architecturale. Nous attendons tout particulièrement des articles qui examineraient la relation entre crise et critique sur une période précise et dans des contextes culturels spécifiques. Les contributions proposées pourront s’attacher à identifier les moyens par lesquels les critiques tendent à atteindre plusieurs niveaux de publics, et éclairer la spécificité de leurs discours en relation avec ces différents lectorats. Ils pourront également mettre en évidence et analyser, dans les débats sur la critique, la part du discours sur le « jugement architectural ».


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *