Conférence internationale « Work on the Move 2017 » / « Les mobilités liées au travail » – IFSTTAR (Champs-sur-Marne) – 29 et 30 novembre et 1er décembre 2017

Conférence internationale « Work on the Move 2017 » / « Les mobilités liées au travail » 

Lieu : IFSTTAR, Bâtiment Bienvenüe, Plot B – salle B021/B023, 14/20 Bd Newton – 77445 Champs-sur-Marne

Date : 29 et 30 novembre et 1er décembre 2017

Inscription : La participation à la conférence internationale est gratuite. Pour des raisons d’organisation l’inscription est obligatoire. E-mail : workonthemove2017@gmail.com

Accédez au programme : Programme Work on the Move 2017

Présentation par les organisateurs : « Work on the move ». Ce titre dʼune journée dʼétude, organisée par Lisa WOOD et qui sʼest tenue à lʼuniversité de Lancaster en 2015 résume en une seule formule  toute lʼétendue des questions que soulève lʼétude des mobilités liées au travail. La mobilité, en tant que composante indispensable de lʼexercice dʼinnombrables  métiers, a acquis une importance si considérable quʼelle en arrive dans certains cas  à affecter la nature même du travail et des rapports sociaux qui se nouent en son sein.

Cette mobilité croissante et foisonnante ne va pas sans poser de nombreux problèmes. Du point de vue environnemental, les déplacements quʼelle occasionne, très souvent effectués en automobile, constituent une lourde menace pour la qualité de lʼair, consomment des quantités inquiétantes dʼénergie et sont la source de graves nuisances. Du point de vue des conditions de travail, elle entraîne un allongement du temps passé hors du domicile, facteur de fatigue, mais aussi dʼenvahissement de la vie privée par le travail. Les nombreux aménagements de lʼorganisation du travail et des horaires quʼelle rend nécessaires peuvent rendre ces mobilités couteuses pour les entreprises et éprouvantes pour les travailleurs. Du point de vue de la sécurité, elle est à lʼorigine dʼune exposition accrue des travailleurs au risque routier. Elle impose aux opérateurs des transports en commun et aux collectivités territoriales de faire face à dʼinextricables difficultés de gestion des pointes de trafic et des encombrements de la circulation.

Les études sur la mobilité en général, et donc aussi celles consacrées à la mobilité liée au travail, ont longtemps privilégié les formes de mobilité, au détriment des formes de travail. Cʼest précisément cette perspective que nous souhaitons renverser. En effet, loin dʼêtre homogène, la mobilité liée au travail couvre un large spectre de formes qui sont autant de modalités de lʼorganisation de lʼactivité et de lʼimbrication entre le travail et la mobilité.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *