Séminaire AUSser du 7 juin 2013 « Penser les représentations visuelles des espaces habités »

Le séminaire AUSser  « Penser les représentations visuelles des espaces habités » aura lieu le vendredi 7 juin 2013 de 14h30-18h00 à l’ENSA Paris-Belleville (60, bd de Belleville – 75019 Paris – Métro : Belleville), Bât. A, 1er étage, salle des enseignants.

Programme :

14h30 : Introduction du séminaire

14h45 : Bernadette Laurencin, Architecte, Enseignante ENSA Paris Belleville, Chercheur IPRAUS (UMR AUSser)
« SIG ARTH : Système d’information Géographique – Analyse et Représentation de Territoire Habité – Volet Virtual Shanghai »
Du programme de recherche – AGE – Architecture de la Grande Echelle, 2007 – est née l’initiative de fabriquer des données territoriales sur Shanghai pour raconter la métropole. Huit qualificatifs ont été retenus : l’EAU, la VEGETATION, la MOBILITE, la QUALITE DU DIPOSITIF SPATIAL, la QUALITE DES PRATIQUES SPATIALES, le PATRIMOINE, l’ECHELLES et la DENSITE. Pour localiser, rapprocher et évaluer selon ces critères les différentes représentations de Shanghai – objet de la recherche initiale – a été fabriqué un Système d’Information Géographie. Cette approche opérationnelle a permis à l’IPRAUS d’en établir la méthode qui peut aujourd‘hui être transposée sur d’autres villes. Les bases de données glissent d’une échelle territoriale à l’autre et les thèmes se superposent : le lecteur compose ses propres fonds et terrains d’analyse.
Ce travail de fabrication sur les données territoriales a été communiqué aux journées Pôle Ville de l’Université Paris Est de janvier 2010 – sous l’intitulé – du plan à la carte … et de la carte au plan, avec une mise en parallèle de travaux exploitant des données déjà constituées. L’acquisition par lecture, comparaison puis le dessin en s’appuyant sur notre canevas de huit sujets permet à l’étudiant / chercheur de développer sa propre production. Des rapports « pratiques » rédigés à chaque étape de cette fabrication permettent aujourd’hui d’avoir accès à son initialisation et de la continuer ou même de la reconduire…
Depuis le 08 fev-2013 cette publication numérique sur Shanghai est diffusée sous le label IPRAUS par le portail Virtual Shanghai hébergé à l’ENSH de Lyon. Outre le SIG « Shanghai XXIth » permettant de constituer et d’exporter ses propres cartes du territoire de la municipalité de Shanghai, elle ouvre au téléchargement deux collections de cartes et photos. La convention passée en oct-2010 pour 2 ans avec l’Institut d’Asie Orientale nous a permis de construire « cette 1ère marche », elle a lieu aujourd’hui d’être augmentée.
http://sig.tge-adonis.fr/ShanghaiXXI/
http://www.virtualshanghai.net/IPRAUS/Overview
La constitution de SIG et données territoriales associées doit être revendiquée comme un savoir-faire de l’IPRAUS et s’exporter / se développer sur d’autres territoires d’étude et en d’autres contextes de recherche.

15h35 : Discussion
15h50 : Pause

16h00 : Michèle Lambert-Bresson, Architecte, Enseignante ENSA Paris Belleville, Chercheur IPRAUS (UMR-AUSser)
Annie Térade, Architecte, Chercheur IPRAUS (UMR-AUSser), Enseignante ENSA Paris Belleville
« Analyse morphologique : héritages, apprentissage, enseignement et recherche »
« Penser les représentations visuelles des espaces habités » ? Oui, mais :
– dans quels buts ?
– à partir de quelles méthodes et notions d’analyse ?
L’utilisation d’outils informatiques permet-elle d’éluder ces deux premières questions ?
Par quels autres aspects ces mêmes outils sont-ils porteurs d’innovation ?
Notre intervention tentera de répondre à partir :
– du bilan d’expériences d’enseignement (communes ou individuelles) ;
– d’expériences de recherches historiques et urbaines,
En préalable, il semble important de revenir sur les outils traditionnels de l’analyse architecturale et urbaine (ne serait-ce que pour montrer qu’ils sont loin d’avoir été figés depuis le début des années 70…).
Expériences d’enseignement :
• TD de 2e année d’Initiation à l’analyse urbaine : dans un « format » d’enseignement limité (10 séances d’1h30 chacune pour une promotion de 100 à 120 étudiants) :
– Quelles notions de bases faire acquérir ?
– Quelles échelles d’analyse montrer comme essentielles ?
– Quels moyens proposer pour la mise en oeuvre de ces notions ?
• TD « Identification d’un territoire » du DSA « Architecture et projet urbain » :
– Quelles méthodes d’analyses appliquer pour rendre compte de la diversité des territoires étudiés de la banlieue parisienne ?
– Quels apports des analyses paysagère, sensible et visuelle à l’analyse morphologique du territoire ?
• Mémoire de fin d’études :
– Comment l’interprétation cartographique d’un territoire enrichissent les sources imprimées et manuscrites et aide à la rédaction d’un mémoire ?
Expériences de recherche :
– « Dossier de voirie d’Orléans »
– Entre enseignement et recherche : retranscrire l’expérience du « terrain ».
– « Les faubourgs de Toulouse » :
– Le processus de réflexion à travers la réinterprétation dessinée de plans et cartes d’archives.
– « Inventaire du bâti parisien » : 2 contrats de recherche avec la Ville de Paris (200x-200x et 200x-200x) :
– L’analyse architecturale et urbaine synthétisée et mise au service d’une multiplicité d’utilisateurs divers
17h00 : Discussion


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *