Séminaire de l’EHESS animé par Jérôme Bazin (Université de Créteil) et Pascal Dubourg Glatigny (Centre Alexandre Koyré) – Paris – 7 novembre 2018 au 20 mars 2019

Séminaire de l’EHESS animé par Jérôme Bazin (Université de Créteil) et Pascal Dubourg Glatigny (Centre Alexandre Koyré)

1er et 3e mercredis du mois de 17 h à 20 h (salle 2, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 7 novembre 2018 au 20 mars 2019.

Après avoir examiné les questions de géographie de l’art (2015-2016) puis la présence de la conflictualité en art (2016-2017) et les rapports entre les arts et les sciences humaines (2017-2018), nous continuerons notre réflexion sur la pratique critique en nous concentrant cette année sur l’architecture, un domaine marqué par un éclatement des démarches historiques qu’elles soient plus attentives aux aspects artistiques et formels, aux enjeux constructifs et techniques ou encore aux conditions sociales et politiques. La convergence des approches permet l’émergence d’un espace critique dont nous explorerons la possibilité.

Bloc 1 : Une histoire sociale de l’architecture ?

Alors que l’histoire sociale de l’art visuel possède une longue tradition, l’histoire de l’architecture est restée en retrait de ces développements. La question des rapports entre le bâti et le pouvoir, entre les édifices et la société, entre la construction et la mobilité des populations a jusqu’à présent été principalement traitée par les études d’histoire urbaine qui relèguent l’apparence visuelle des édifices au second plan. Comment conjuguer aujourd’hui ces approches et réintégrer la monographie architecturale dans la complexité de ces contextes ?

7 novembre : avec la participation d’Emilie d’Orgeix (EPHE) et Catherine Saliou (Paris 8, EPHE)

21 novembre : avec la participation de Robert Carvais (CNRS) et Colin Debuiche (Université de Rennes II)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.