Article écrit par Mathias Rollot et illustré par Matthias Malingrëy. : « À quoi devrait ressembler le ménage urbain à l’ère anthropocène ? Une relecture critique des bruyants “souffleurs de feuilles” publics conduit à penser que tout reste encore à faire en terme de cure frugale, sociale et durable des communs… » – Strabic.fr, 05 novembre 2018

Accédez à cet article : À quoi devrait ressembler le ménage urbain à l’ère anthropocène ? 

Mathias Rollot est membre de l’UMR AUSser.

Accédez à sa notice sur le site de l’UMR : Mathias Rollot

Premières lignes de l’article : Avec son souffleur à feuilles, le souffleur de feuilles nous emmerde.

Je ne dis pas ça parce qu’il nous dégomme les tympans tous les matins depuis quelques semaines à coup de pétarades machiniques. Ce n’est pas non plus qu’il brûle au moins deux litres d’essence par jour juste pour le plaisir de déplacer quelques feuilles séchées de ce bitume-ci à ce bitume-là : après tout, on habite au-dessus des pompes à essence des services de la Ville de Paris, et il faut bien que ces machins-là servent à quelque chose, sinon le gros Marcel alcoolique du rez-de-chaussée dans son bout de tissu tout tâché du même nom serait au chômage – on verrait plus sa belle bouille de frontiste éhonté les soirs en rentrant fatigués du boulot ; ce serait dommage (Suite)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.