Appel à contributions « Villes et dystopies » – Revue Chantiers Politiques – (date limite : 7 janvier 2019)

Accédez au site : Villes et dystopies

Présentation par les organisateurs : Appel à contribution pour le
prochain numéro de la revue Chantiers Politiques, qui sera consacré au
thème « Villes et dystopies ».

Les contributions devront être envoyées, au format pdf, au plus tard le 7
janvier 2019, à l’adresse suivante : chantierspolitiques@gmail.com. Cette
adresse a également vocation à recevoir les éventuelles questions liées
aux contributions.

Créée en 2002 par des élèves de l’Ecole Normale Supérieure de Paris et
désormais rattachée à PSL, Chantiers Politiques est une revue thématique
interdisciplinaire de réflexion en sciences humaines et sociales.

Le 15ème numéro, intitulé « Villes et dystopies », se propose d’appliquer la
notion de dystopie à l’objet spécifique et polymorphe qu’est la ville,
afin d’en révéler le potentiel critique, et ce au-delà du cadre spécifique
de la littérature.

Cette revue est l’occasion de poursuivre les réflexions menées dans le
cadre d’un séminaire d’élèves à l’ENS, « Dystopie et sociétés urbaines ».
Vous pouvez retrouver toutes les informations pour ce séminaire sur le
site: https://dystopieetsocietesurbaines.blogspot.com/

Vous trouverez en pièce jointe l’appel à contributions, où la démarche
d’ensemble de ce numéro ainsi que quelques pistes de réflexion sont
proposées aux contributeur-trice-s.

Les contributions pourront émaner de disciplines diverses, telles que la
géographie, l’urbanisme, l’architecture, la philosophie, l’histoire, la
sociologie, les sciences politiques, la littérature, etc. De même, les
contributions pourront prendre des formes variées : article scientifique,
entretien, portfolio, compte-rendu,projet artistique, texte plus créatif,
etc.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.