Appel d’offres « Lancement du défi risques naturels 2019 » (date limite : 21 janvier 2019)

Accédez à l’appel : Lancement du défi risques naturels 2019

Extrait du site : Le coût des catastrophes naturelles a été évalué à 3000 milliards de dollars pour les 20 dernières années au niveau mondial. Pendant cette période, 1,3 million de personnes sont décédées et 4,4 milliards ont été blessées, sont devenues sans abri, ont été déplacées ou ont nécessité une aide d’urgence. Parmi ces évènements extrêmes, les séismes et tsunamis sont les évènements les plus meurtriers occasionnant 56% du total des décès sur cette période. Les pays du Sud sont affectés durablement par ces événements naturels, conséquence d’une forte vulnérabilité et de capacités de résilience moindres.Dans ce contexte, de nombreuses recherches restent nécessaires pour (1) mieux comprendre les causes, les interdépendances, les impacts et les effets cumulatifs de ces risques naturels sur les individus, l’environnement naturel et bâti et la société dans son ensemble ; et (2) améliorer les capacités de prévision des risques, d’atténuation de leurs effets et d’amélioration des capacités d’adaptation et de résilience des écosystèmes et des populations humaines.Le défi Risques Naturels soutiendra des projets de recherche aux frontières des sciences de l’environnement ; de l’ingénierie ; des mathématiques et des statistiques ; et des sciences sociales, économiques et du comportement. Plus spécifiquement il a pour objectif de transformer la recherche sur les catastrophes naturelles en encourageant le développement de la recherche interdisciplinaire qui permet la collecte, l’intégration et la gestion de données issues de l’expérimentation et de l’observation ; la modélisation (y compris les modèles prédictifs pour la prise de décision en temps réel) ; la simulation ; le développement de connaissances transversales prenant en compte les champs des sciences humaines et sociales et pouvant aboutir à la synthèse de scénarios applicables aux sociétés, l’aide à la décision et la création de sociétés résilientes aux aléas.En particulier la prise en compte non seulement des risques,mais celles des perceptions et représentations qu’en construisent les sociétés est essentielle. Les projets de recherche soutenus dans le cadre du défi Risques Naturels devront être conçus autour d’un ou de plusieurs lieux, risques naturels et/ou thèmes bien identifiés (inondations, submersions marines, érosion côtière et variations du niveau des mers, avalanches, sécheresses et feux de forêt, instabilités de pente, tempêtes, cyclones et ouragans, tsunamis, séismes, volcans, orages magnétiques et variations du champ magnétique terrestre, etc.). Par ailleurs, les recherches ciblant spécifiquement les conséquences du changement climatique, soutenues par ailleurs, ne seront pas retenues.Les projets préparatoires à des appels à projets nationaux ou internationaux donnant accès à des financements plus importants seront particulièrement appréciés.Avec l’objectif de capitaliser sur les recherches passées et développer de nouvelles approches interdisciplinaires permettant de répondre à ces défis, l’IRD et le CNRS lancent un appel à projet conjoint pour soutenir de nouvelles collaborations entre leurs équipes.



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.