Paru : “Le périurbain, espace à vivre” / sous la direction de Florian Muzard et Sylvain Allemand, Editions Parenthèses, novembre 2018

Contributions de Frédéric Bonnet, Xavier Desjardins, Franck Hulliard, Manon Loisel, Delphine Négrier, Mathias Rouet, Timothée Turquin ; de Éric Alonzo, Laurent Cailly, Éric Charmes, Marc Dumont, Judith Ferrando y Puig, François Ménard ; et d’élus, agents de l’État et autres acteurs investis dans la vie de leur territoire.  

Collection : Territoires en projets
16,5 × 24 cm, 280 p., 160 illustrations en couleur, 2018.
ISBN 978-2-86364-341-9 

Accédez au site de l’éditeur : Le périurbain, espace à vivre

Résumé extrait du site de l’éditeur : Périurbain : le terme s’est imposé en France dès les années 1970-1980 pour désigner ces espaces ruraux « grignotés » par l’urbanisation. Quels maux ne lui a-t-on pas associés ! Consommation de terres agricoles, qualité médiocre des constructions pavillonnaires, dépendance des habitants à l’automobile, mode de vie individualiste, etc. Autant de critiques qui n’auront pas eu raison de l’engouement des Français pour ce cadre de vie hors de la ville — où ils continuent toutefois de se rendre quotidiennement pour travailler, accéder aux services, aux loisirs…
Plusieurs décennies de « lutte contre l’étalement urbain » n’ont pas réussi à endiguer le phénomène. C’est pour dépasser ces contradictions et malentendus qu’un Atelier des territoires a été lancé, directement lié à la réalité de terrain de cinq sites volontaires : le Nord-Corrèze (19), la communauté de communes de Nozay (44), la métropole caennaise (14), la communauté de communes du Bassée‑Montois (77) et l’agglomération troyenne (10). Sous la supervision des directions départementales des territoires (DDT), ces sites ont bénéficié de l’appui d’une équipe pluridisciplinaire coordonnée par les bureaux d’études Alphaville, Acadie, Interland et Obras. À partir de la « matière vive » issue de ces travaux, un groupe d’experts a tiré des enseignements et recommandations prenant à revers nombre d’idées reçues. Ce sont ces regards croisés de praticiens, chercheurs et citoyens que cet ouvrage invite à découvrir. Puisse cette démarche contribuer à ré-imaginer la périphérie de nos villes et à accélérer les transitions positives déjà à l’œuvre dans de nombreux territoires pionniers.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.