« Le Corbusier à Chandigarh, entre ombre et lumière » – Christine Vial Kayser, Amina Harzallah, Séverine Bridoux-Michel, Kinda Fares – (Livre)

« Le Corbusier à Chandigarh, entre ombre et lumière » – Christine Vial Kayser, Amina Harzallah, Séverine Bridoux-Michel, Kinda Fares – Musée-Promenade de Marly-le-Roi / Louveciennes, septembre 2013 – 128 p. – ISBN 978-2-901401-30-8

Accédez au site d’Imasie : http://www.reseau-asie.com/article/publications/ouvrages/le-corbusier-a-chandigarh-entre-ombre-et-lumiere/

Extrait du site d’Imasie : Chandigarh, capitale du Pendjab (Inde), construite entre 1951 et 1965 par Le Corbusier (1887-1965), est l’ultime réalisation de l’architecte. Elle témoigne de ses préoccupations tant pratiques que symboliques pour la maîtrise de la lumière. Ainsi le brise-soleil, inventé pour la villa Baizeau édifiée à Carthage en 1928, dessine des motifs géométriques sur les façades du Secrétariat et de l’Assemblée comme sur celles de la Tour d’ombres qui se dresse au centre du Capitole, zone administrative de la ville.
La théorie de Le Corbusier sur la maison comme « machine à habiter » et ses principes de la « ville radieuse » définis par la Charte d’Athènes (1933) ont influencé l’urbanisme de Louveciennes et Marly-le-Roi, notamment l’ensemble des Grandes Terres édifié à Marly de 1956 à 1961 par l’architecte Marcel Lods. Le pavillon Philips (1958), conçu par Le Corbusier et le compositeur Iannis Xenakis pour l’Exposition internationale de Bruxelles, a quant à lui inspiré Robert Benoît, l’architecte du Centre culturel Jean Vilar de Marly-le-Roi.
Les textes réunis ici apportent un éclairage sur les théories corbuséennes et leurs filiations. Ils sont complétés par la publication inédite en français du « Plan pilote », écrit en 1961 par Le Corbusier et révélant sa conception de Chandigarh.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.