Soutenance de thèse de Valentina LUCKOVA : “L’avènement des centres de congrès en France : une stratégie de développement touristique dans les années quatre-vingt” – ENSA Paris-Belleville – 16 janvier 2019

sous la direction de Virginie Picon-Lefebvre

Université Paris-Est, Ecole Doctorale « Ville, Transports et Territoires», Equipe de recherche IPRAUS (ENSA Paris-Belleville) / Thèse de doctorat en architecture

Date :  mercredi 16 janvier 2019 à 14h

Lieu :  ENSA Paris-Belleville, salle des enseignants, 60 boulevard de la Villette, 75019 Paris

Membres du jury :

  POTIE Philippe Professeur ENSA de Versailles
SIMONNET Cyrille Professeur honoraire Université de Genève
  FABRY Nathalie Maîtresse de conférences Université Paris-Est
Marne-la Vallée
  FAGNONI Edith Professeure Université Paris IV
UFR de Géographie et d’Aménagement
  PICON-LEFEBVRE Virginie Professeure
ENSA Paris-Belleville

Résumé de la thèse : Les palais des congrès ou Centres des congrès appartiennent au programme architectural récent. On note leur développement plus fort dans la deuxième moitié du 20e siècle et son dynamisme est étroitement lié aux activités du tourisme, du transport et au besoin de se rencontrer et échanger.

Aujourd’hui en France on peut compter environ cent-vingt palais des congrès. Une vraie croissance de leur nombre s’est manifestée à partir des années 80, résultat de l’évolution du tourisme d’affaires et du marché des congrès. Selon France Congrès, l’Association de Maires de Villes de Congrès, entre 1980 et 2000 quatre-vingts nouveaux Centres de Congrès ont été créés en France, en comparaison de trente-neuf avant 1980.

La période des années 1980 coïncide avec la décentralisation administrative en France, un cadre qui offre aux ville de développer leurs propres stratégies pour le développement local.

Le programme architecturale des palais des congrès est très peu traité dans le milieu scientifique architectural. Dans ce contexte, cette recherche se présent comme un travail peu exploré et étudié. Cette étude engage des questions multiples, relatives aux politiques économiques et culturelles, mais aussi aux stratégies des villes, à leurs initiatives, à leur partenariat avec des acteurs privés et publics et à la concurrence entre elles.

La recherche se limite aux constructions nouvelles faites depuis 1980.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.