Journée d’étude « Aménager la banlieue parisienne : les mondes de l’économie mixte et leurs histoires » – Cité Descartes, Champs-sur-Marne – 28 mars 2019

Organisation en collaboration par les GT Inventer le Grand Paris et Production urbaine et marchés du Labex Futurs urbains

Lieu : Cité Descartes, Champs-sur-Marne, Bâtiment Bienvenüe, Lab’Urba,salle A301

Date : Jeudi 28 mars 2019 – 9h-18h

La journée d’étude est ouverte à toutes et à tous, sur inscription à : histoire.ecomixte.gdparis@gmail.com

Présentation par les organisateurs : Aujourd’hui, l’émergence et les évolutions d’un type d’opérateur en aménagement, les établissements publics d’aménagement (EPA), sont bien connues grâce aux travaux sur les villes nouvelles et la Défense ainsi que d’autres sur les EPA de seconde génération qui gagneraient à être prolongés. Par contre, les organismes relevant de l’autre type d’opérateur public fixé par le décret de 1954, la société d’économie mixte (SEM), restent peu étudiés. Ils ont pourtant été les outils de l’écrasante majorité des opérations d’aménagement en France. Quelques travaux ont porté un regard plus général sur ses mutations récentes mais celui-ci gagnerait à être prolongé dans une perspective plus longue. Dans le cas de l’Ile-de-France, ce manque est encore plus flagrant et problématique. Les EPA ont été utilisés seulement à partir de la fin des années soixante pour l’aménagement de grandes opérations pilotées par l’Etat en deuxième couronne, à l’exception notable mais très spécifique de La Défense. Les SEM ont largement été mobilisées dans l’aménagement de la première couronne dès les années cinquante pour des opérations importantes d’extension puis de rénovation urbaine. L’Etat a pu utiliser cet outil avant de s’appuyer sur les EPA mais il a aussi servi à des municipalités pour se constituer une capacité d’action locale avant même la décentralisation. Une large partie de la fabrique du Grand Paris actuel reste ainsi très méconnue. Cette journée d’étude se donne ainsi comme objectif d’amorcer une réflexion sur la question des formes diverses et renouvelées de l’économie mixte dans le temps long de l’aménagement de l’Ile-de-France. Nous proposons de l’aborder selon deux angles complémentaires : d’un côté l’insertion de l’économie mixte dans la stratégie de développement de trois grands acteurs et de l’autre son rôle dans la construction d’une capacité d’action locale des municipalités à travers deux cas clés et un regard plus contemporain. Les différentes interventions nous permettrons en parallèle de traiter de l’histoire de plusieurs opérations importantes dans l’histoire de l’aménagement de la banlieue parisienne notamment à Argenteuil, Créteil, Saint-Denis et Vélizy-Villacoublay.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.