Assistez à la finale UPE 2019 du concours « Ma thèse en 180 secondes » et décernez le « Prix du public » ! – Ecole des Ponts Paris Tech (Champs-sur-Marne, Marne-La-Vallée) – 12 mars 2019

Accédez à l’annonce : finale UPE 2019 du concours « Ma thèse en 180 secondes »

Lieu : École des Ponts ParisTech, Amphithéâtre Cauchy, 6-8 avenue Blaise-Pascal, 77420 Champs-sur-Marne, Marne-la-Vallée

Date : Mardi 12 mars 2018 à 15h30

Extrait du site : Pour la cinquième année consécutive, Université Paris-Est participe au concours « Ma thèse en 180 secondes » qui permet aux doctorants et aux jeunes docteurs de présenter leurs travaux de recherche à un public profane et diversifié en trois minutes maximum. Assistez à la finale UPE et participez au « Prix du public » en votant pour votre présentation préférée.

MT180, c’est quoi ?

Organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU), « Ma thèse en 180 secondes », est l’adaptation française du concours australien « Three Minute Thesis » au cours duquel les candidats doivent résumer leur sujet de thèse à l’aide d’une seule diapositive et en trois minutes seulement, tout en s’assurant qu’ils soient concis, convaincants et compréhensibles par l’intégralité du public. 

Pour la quatrième année consécutive, Université Paris-Est s’est portée volontaire pour participer à ce concours qui permettra aux docteurs et doctorants candidats de rendre accessibles leurs travaux de recherche au plus grand nombre et de développer leurs compétences communicationnelles. Pour ce faire, et pour engager un nécessaire travail de vulgarisation de leurs écrits, ils bénéficieront en amont de journées de formation et de répétitions qui leur permettront de se préparer à un tel exercice.

dont pour l’Ecole doctorale Ville, Transports et Territoires : Les candidats Université Paris-Est

Victor BAYARD (LAB’URBA)« Prégnance des réseaux d’éclairage public dans les processus de mutations urbaines : caractérisation de l’objet “réseau de lumière urbaine” en tant que vecteur possible de construction d’une ville intelligente inclusive et résiliente. Application au réseau d’éclairage parisien»
Clément DUSONG (DEST)«  Vélo et banlieue : le rôle des représentations sociales d’un mode et d’un territoire dans les pratiques de mobilité. Le cas de la banlieue parisienne »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.