Atelier Condorcet 2018-2019 : “Entrer dans le logement populaire – regards croisés sciences sociales, patrimoine et habitants” – MSH Paris-Nord – 20 mars 2019

Accédez au programme : Entrer dans le logement populaire

Séance 2 : Le logement populaire entre sciences sociales et patrimoine. Séance animée par Pierre Gilbert (MCF en sociologie, Université Paris 8) et Sébastien Radouan (MCF associé à l’ENSA Nantes).

Date et lieu : 20 mars 2019, 14h-17h, salle 410 MSH Paris-Nord.

Cette séance porte sur les intérieurs domestiques comme objet pour les sciences sociales et comme support de transmission à un public large. Elle s’intéresse à la culture matérielle et à l’architecture comme objet et source pour les recherches sur les classes populaires, mais aussi à la manière dont les objets domestiques et la morphologie des logements peuvent être un support pour la muséographie. Elle vise également à questionner la conversion d’analyses produites par les sciences sociales sous une forme de patrimoine, et les effets de ce passage.

Invitées : Monique Eleb, professeure honoraire d’histoire de l’architecture, École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais, Anne Monjaret, ethnologue, directrice de recherche au CNRS, IIAC / équipe Lahic (CNRS-EHESS), Valérie Lecoq, comédienne et metteuse en scène, auteur et interprète de visites théâtralisées dans des logements populaires et des cités ouvrières.

Séance 3 : De la maternelle à l’université : projet scientifique, démarches pédagogiques et publics d’un musée du logement populaire. Séance animée par Diane Chamboduc de Saint-Pulgent (doctorante en histoire à l’Université Paris 4) et Cédric David (docteur en histoire contemporaine de l’Université Paris Ouest).

Date et lieu : 17 avril 2019, 14h-17h, salle 410 MSH Paris-Nord.

Dans le cadre du projet de musée du logement populaire, cette séance portera sur la question du lien avec les publics scolaires et étudiants, des démarches pédagogiques et de la manière dont le futur musée pourra servir de lieu de ressources et de formations pour des enseignants de tous niveaux intéressés par les enjeux liés au logement populaire et à l’urbanisation du Grand Paris.

Séance 4 : Des archives au musée, l’archive comme outil de médiation culturelle. Séance animée par Cécilia Cardon (archiviste de la ville de Pantin (93)) et Aurélien Fayet (enseignant en Histoire-Géographie à Plaisir (78)).

Date et lieu : 22 mai 2019, 14h-17h, salle 410 MSH Paris-Nord.

Le projet de l’AMULOP repose sur l’exploitation d’archives écrites, orales et photographiques, qui serviront de support à la future muséographie du musée pour mettre en récit et incarner les histoires d’habitants. Cette séance reviendra donc sur des expériences de médiation menées par des archivistes.

Un panorama des pratiques traditionnelles de valorisation des archives (expositions, publications, etc.) et des projets de médiation numérique menés par des services d’archives sera brossé par Élodie Belkorchia. Après cet état des lieux, Julien Le Magueresse fera un retour d’expérience sur l’exposition Zone B : Nanterre et la Défense (1950-1980).

Invités : Élodie Belkorchia, responsable des pôles Conservation et valorisation patrimoniales et Gestion et communication des fonds iconographiques, audiovisuelles et numériques aux Archives municipales d’Aubervilliers, coordinatrice du groupe de travail Médiation ↔ Archives de l’Association des archivistes français, Julien Le Magueresse, chef du service des publics des Archives départementales des Hauts-de-Seine.

Séance 5 : Entrer dans le logement : l’expérience sensible comme médiation de l’histoire sociale. Séance animée par Gaïd Andro (MCF en didactique à l’Université de Nantes) et Laëtitia Benbassat (enseignante en histoire-géographie à Paris).

Date et lieu : 19 juin 2019, 14h-17h, salle 410 MSH Paris-Nord.

Cette séance a pour objectif de réfléchir aux outils de la médiation de l’histoire et aux enjeux muséographiques que cela suppose. Ce questionnement vise à enrichir la dynamique de patrimonialisation des quartiers populaires d’une démarche d’historicisation des pratiques des acteurs et d’une réflexion didactique en histoire sociale tournée vers les différents publics (notamment du territoire).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.