Séminaire itinérant PlanPaysage n°6 : “L’OREALM et la Métropole Jardin” –

Organisateurs :
– Denis Delbaere (Professeur ENSAP de Lille / LACTH)
Frédéric Pousin (Directeur de recherche CNRS / UMR AUSser-IPRAUS)
Véronique Hattet (responsable de la carthothèque IPRAUS/AUSser)
Alexandre Callens (Architecte, Doctorant à IPRAUS/AUSser)

Lieu d’accueil : Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage de Blois, 9 rue de la Chocolaterie, 41000 Blois

Date : Jeudi 2 et Vendredi 3 Mai 2019

Contact : denisdelbaere59@gmail.com

Programme :
Jeudi 2 Mai
9h/18h : Excursions sur 2 ou 3 sites représentatifs du projet de la Métropole Jardin (en cours de définition)

Vendredi 3 Mai
9h / 11h : préparation de la restitution des excursions de la veille
11h : Conférence de Serge Thibaut : « Histoire de la planification de la Loire Moyenne »
12h30 : Pause
14h : Témoignage de Jean-Pierre Saurin et de Michèle Delaigue : les travaux de l’OREALM et leur dimension paysagère
15h30/17H30 : Restitution des excursions de la veille

Présentation par les organisateurs : L’aménagement planiste du territoire conduit par l’État de 1950 à 1975 a suscité de
nombreux plans et schémas directeurs, qui ont guidé et/ou inspiré le développement des métropoles françaises, et dont l’héritage demeure peu analysé. Pourtant, un demi-siècle après l’élaboration de ces stratégies ambitieuses, des bilans critiques pourraient en être aisément dressés. Une telle entreprise ne manquerait pas d’à propos alors que nos sociétés
sont confrontées à des défis écologiques et sociétaux d’importance, et qu’on s’interroge sur les formes de gouvernances de projets qui permettraient d’y faire face. Le séminaire PLAN PAYSAGE engage une réflexion large sur l’efficacité des plans à partir de l’exploration concrète des espaces effectivement produits ou induits par le planisme. Pour la sixième session, PLAN-PAYSAGE s’intéressera au schéma directeur de l’OREALM. A travers le concept de « métropole jardin », l’OREALM a donné à la dimension paysagère une fonction centrale dans la planification d’une métropole multipolaire, séquentielle et linéaire dont la colonne vertébrale serait la Loire entre Orléans et Tours. Une stratégie de coupure
verte particulièrement ambitieuse et riche a fait l’objet de traductions dans les Plans d’Occupation des Sols dont les effets doivent être questionnés.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.