Appel à communication pour la Journée d’étude “Les élèves d’Eugène Viollet-le-Duc” (date limite : 29 avril 2019)

Les travaux de recherche exposés au cours de cette journée d’étude pourront s’inscrire dans différents axes, tels que :

  • Les enseignements de Viollet-le-Duc, au sein d’institutions académiques (École gratuite de dessin, École des beaux-arts, École centrale d’architecture) ou à travers ses écrits dans lesquels il transmet tant sa théorie de la restauration, qu’un processus de projet et un catalogue de formes architecturales issues du Moyen Âge, que l’on peut classer en trois catégories ; les dictionnaires (comme le Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle24), les ouvrages destinés à
    la jeunesse (comme Histoire d’un dessinateur, comment on apprend à dessiner25) et les monographies (comme La Cité de Carcassonne (Aude)26).
  • Le chantier comme lieu d’enseignement et d’expérimentation intégrant les savoirs, les représentations et les pratiques pour intervenir sur les monuments historiques. On examinera également les transferts de connaissances et d’hommes depuis le chantier de restauration vers les chantiers de construction.
  • Les relations entre Viollet-le-Duc et ses collaborateurs dans la pratique professionnelle, l’autonomie qu’il leur octroie ou non, à la fois sur ses propres projets et lorsqu’il recommande des architectes pour une mission en France ou à l’étranger.
  • Les carrières professionnelles des élèves de Viollet-le-Duc, en mettant l’accent sur le domaine de la restauration et de la construction. Car si Viollet-le-Duc n’a pas beaucoup construit en comparaison du nombre de ses chantiers de restaurations, ses élèves ont pu construire, certains en quantité. On cherchera à retracer les présences et absences de la pensée violletleducienne dans les oeuvres de ses cercles d’influence.
  • D’une génération à l’autre, les élèves deviennent eux-mêmes enseignants. Ses disciples ont enseigné à l’École des beaux-arts ou dans d’autres écoles comme Anatole de Baudot qui a fondé le cours du Trocadero devenu École de Chaillot. L’analyse des enseignements délivrés par les élèves de Viollet-le-Duc permettra de retracer les éléments qui ont fait école dans sa transmission ou au contraire, l’émancipation de ses élèves.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.