Journée doctorale de l’OCS/AUSser (Ea&VT) – Ecole d’architecture de la ville et des territoires (Marne-La-Vallée) – 24 avril 2019

Accédez à l’annonce : Journée doctorale de l’OCS/AUSser

Dans le cadre du “Mois de la Recherche”, l’Observatoire de la condition suburbaine (OCS), équipe de recherche de l’Éav&t, organise, sous la coordination de Paul Bouet, une journée doctorale, le mercredi 24 avril prochain, au cours de laquelle six doctorants présenteront un aspect particulier de leur thèse en cours et en débattront avec des chercheurs de l’École et de laboratoires partenaires. Une journée qui s’annonce très intéressante et riche d’échanges et à laquelle il est libre d’assister dans la limite des places assises disponibles de la salle.

Programme :
9 h 15 : Mot d’ouverture de Paul Landauer, directeur de l’OCS/AUSser
Matinée :
Discutants : Pierre Chabard (ENSA Paris-La-Villette, Atthep/AUSser), Soline Nivet (ENSA Paris-Malaquais, ACS/AUSser)

9 h 30 : Marie Bourget-Mauger, « L’intégration des objets connectés dans les espaces de bureaux. Vers une transformation latente des types ».
Thèse : Évolution, enjeux et modalités de l’intégration des objets techniques en architecture, dirigée par Antoine Picon, co-encadrée par Jean-François Blassel.

10 h 30 : Mariabruna Fabrizi, « lnner Space / Espace Intérieur. La construction de l’imaginaire des architectes ».
Thèse : La construction de l’imaginaire des architectes, dirigée par Sébastien Marot.

11 h 30 : Laurie Gangarossa, « Autobiographies d’architectes, panorama rétrospectif et critique».
Thèse : Après l’autobiographie. Conversion littéraire contemporaine des architectes au sein de leur discipline, de 1982 à nos jours, dirigée par Sébastien Marot.

Après-midi
Discutant : David Mangin (Eav&t, OCS/AUSser)

14 h 00 : Thomas Beillouin, « Le littoral : Construction d’un territoire à risques».
Thèse : Les stratégies d’aménagement à l’épreuve des aléas littoraux. L’épaisseur littorale: nouveau paradigme de l’aménagement des territoires côtiers? (France, 19e-21e s.), dirigée par Sébastien Marot, co-encadrée par Frédéric Bonnet.

15 h 00 : Alessandra Marcon, « Voyage dans les traces de l’industrie métropolitaine, ou le déjà-là de la mixité.»
Thèse : Les territoires de la production. Le cas de la manufacture urbaine, dirigée par Chiara Tosi et Sébastien Marot, co-encadrée par Frédéric Bonnet.

16 h 00 : Charles Rives, « Les projets d’aménagement français à l’épreuve de la décroissance urbaine : quels effets, quelles perspectives ? L’exemple de l’Ecoquartier de l’Union (59) ».
Thèse : Faire la ville en décroissance. L’architecture des milieux: une réponse aux projets d’aménagement des territoires français en décroissance urbaine ? dirigée par Sébastien Marot, co-encadrée par Paul Landauer.



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.