Paru : “Rouge. Art et utopie au pays des Soviets”, Hors-série de la revue Beaux-Arts, mars 2019

Accédez au site de l’éditeur : Rouge. Art et utopie au pays des Soviets

dont article de Elisabeth Essaïan : “Moscou : capitale de Staline”

Résumé du Hors-série : En 1917, l’avènement de la révolution d’Octobre en Russie et les profondes transformations sociales qui l’accompagnent suscitent de virulents débats esthétiques. Les avant-gardes (futurisme, suprématisme ou constructivisme), à l’instar de Maïakovski, revendiquent leur participation active, par la pratique artistique, à l’édification d’une société nouvelle par l’intermédiaire de médiums aussi variés que les arts plastiques, l’architecture, le design, le théâtre, le photomontage ou le cinéma. L’exposition se propose de retracer à travers un parcours historique, le devenir de cette « esthétique communiste », de la révolution d’Octobre jusqu’aux années du post-communisme et à l’instauration progressive du réalisme socialiste.
Beaux Arts Éditions rend compte des répercussions de la révolution d’Octobre de 1917, une histoire où innovations plastiques et contraintes idéologiques, indissociablement liées, posent la question d’une possible politisation des arts, à travers ses tensions, ses élans comme ses revirements, ses innovations plastiques et ses contraintes idéologiques.

Exposition au Grand Palais, du 20 mars au 1er juillet 2019


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.