Journée d’étude “Le XIXe siècle face au passé : regarder et transformer l’architecture des XVIIe et XVIIIe siècles” – Centre André Chastel (Paris) – 11 septembre 2019

Informations pratiques

Lieu : Centre André Chastel, Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris
Date : mercredi 11 septembre 2019, 9h-18h

Présentation de la Journée d’études doctorales

Journée d’étude organisée par Emmanuelle Bordure-Auffret, Elsa Jamet et Clémence Pau, avec le soutien d’Antonella Fenech Kroke, chargée de recherche au CNRS, directrice adjointe du Centre André Chastel, et de Thierry Laugée, maître de conférences de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université (Centre André Chastel), et l’assistance de Réza Kettouche, secrétaire général du Centre André Chastel.

La journée d’études doctorales du Centre André Chastel est l’occasion d’examiner la question des interventions du XIXe siècle français (1815-1914) sur les édifices hérités des XVIIe et XVIIIe siècles. Une réflexion générale, tant sur la manière dont ces interventions ont été pensées et menées, que sur leur réception, hier et aujourd’hui, permettrait de questionner la relation que le XIXe siècle a entretenue avec l’architecture « classique » et son décor. Cette journée se propose donc d’interroger les notions de modernisation et de réhabilitation de l’existant, en explorant la problématique du regard et du geste du XIXe siècle sur son passé « proche ».
L’un des objectifs de la journée est de reconsidérer le statut des interventions du XIXe siècle, de ne plus les regarder comme des morceaux annexes, mais bien comme des éléments faisant partie intégrante d’une construction et de son histoire. Le second objectif d’une approche globale de la question des interventions du XIXe siècle sur l’architecture moderne est l’appréhension des mécanismes de proximité culturelle entre deux périodes consécutives, à l’échelle du patrimoine architectural. La journée d’études permettra d’engager une réflexion sur l’invention du passé, de sa réception à sa protection, en suivant, tout au long du XIXe siècle, l’évolution du regard porté sur les deux siècles précédents.

Programme

9h – Accueil des participants
9h30 – Mot d’accueil de Jean-Baptiste MINNAERT (directeur du Centre André Chastel) et présentation de la journée
Présidence de la session du matin : Isabelle MORIN LOUTREL (conservatrice au musée d’Orsay)

Documenter
10h – Le Palais de Justice de Paris : les héritages des bâtiments de l’époque moderne par Nicolas COURTIN (responsable des documents figurés aux Archives de Paris)

Restituer / recréer
10h30 – Jean-Marie Laloy et la restauration-restitution des décors du Parlement de Bretagne par Guillaume KAZEROUNI (responsable des collections anciennes de peintures et de dessins au musée des Beaux-Arts de Rennes)
11h – Le XVIIIe siècle recomposé ou comment le château de Montretout devint celui de Dangu par Olivier PRISSET (doctorant à l’université de Tours)

11h30 – Pause

Décorer
11h45 – Henri Penon, un tapissier décorateur dans la seconde moitié du XIXe siècle. Relecture du décor intérieur des XVIIe et XVIIIe siècles par Justine LÉCUYER (doctorante à Sorbonne Université)
12h15 – Le vitrail du XIXe siècle : un intrus dans les églises parisiennes de l’époque classique ? par Élisabeth PILLET (conservatrice du patrimoine,Centre André Chastel)
12h45 – Déjeuner
Présidence de la session de l’après-midi : Alexandre GADY (professeur à Sorbonne Université)

Adapter
14h30 – Les dames de la Visitation, rue de Vaugirard à Paris : un couvent de soeurs cloîtrées dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle par Garance GIRARD (chargée d’études historiques à la Commission du Vieux Paris)
15h – Mutations d’un décor du XVIIe au XIXe siècle : intérêt et sauvegarde de l’appartement de la Maréchale de La Meilleraye à la bibliothèque de l’Arsenal par Sarah BASSEN-PEREZ (École du Louvre)

15h30 – Pause

Témoigner et protéger
15h45 – Alfred de Champeaux (1833-1903). Témoigner d’un Paris à jamais disparu par Jean-Baptiste CORNE (doctorant à l’École du Louvre – EPHE)
16h15 – La restauration de l’hôtel de Lauzun à la Belle Époque : du désir d’unité stylistique à l’invention d’une typologie
par Pierre GOMMIER (architecte du Patrimoine, IPRAUS/AUSser)

Intégrer dans un projet contemporain
16h45 – Jules Bouchot au château d’Aulnoy. Recomposition éclectique et sophistication technique par Antoine BROCHARD (architecte) et Jean-Marc PITET (architecte du Patrimoine – Agence abdpa (Paris)
17h15 – Discussion animée par les présidents de sessions
Vers 18h – Pot de fin de journée


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.