Appel à propositions pour la journée d’études doctorales “La norme et son contraire” (date limite : 15 décembre 2019)

Organisateur

Organisatrice de la journée d’étude : Carmen Popescu (ENSA Bretagne)

Cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre du séminaire doctoral proposé par Anne-Marie Châtelet (ENSA Strasbourg)/ Hélène Jannière (Université Rennes 2)/ Jean-Baptiste Minnaert (Sorbonne Université).

Appel

La journée d’étude propose d’examiner les normes en place dans la pensée architecturale à travers leur mise en cause. Elle invite à réfléchir autrement sur la normativité, en se penchant plutôt sur ses dérives, sur sa déconstruction, ainsi que sur la mécanique qui la porte et ses diverses manifestations.

Les propositions s’intéresseront à des aspects théoriques, pratiques ou historiographiques, pouvant traiter à la fois du monde (règlementé) des architectes ou des pratiques non-normés que développe tout habitant s’emparant d’un espace de vie. En parallèle à une lecture renouvelée des démarches normatives, sont encouragés fortement les sujets analysant le bâti ordinaire, l’informel ou le non-accès à l’espace des précaires en tout genre (sans-abris, migrants, réfugiés) et l’intérêt qu’ils suscitent parmi les architectes.

Plusieurs pistes sont à examiner, intégrant, sans se limiter, les questions suivantes :
Quelles sont les différentes incarnations de la norme à l’ère de la modernité et quelles conséquences en découlent ?
En dehors de la critique formulée par le postmodernisme, et avant celle-ci, peut-on parler de positionnements dissidents à une pensée normative ?
Proposent-ils véritablement une transgression des normes ou juste une remise en place ?
Quels sont les points de convergence entre le monde professionnel et les pratiques informelles ?
Peut-on parler d’une historiographie transgressive ?
Quels seraient ses discours et surtout de quelle manière elle les articulerait ?

Modalités

La journée d’étude s’adresse aux doctorants des universités et des écoles d’architecture, invités à envoyer leurs propositions (de maximum 300 mots), accompagnées d’une courte notice biographique (300 mots). Les propositions doivent présenter des sujets qui n’ont pas encore été traités, se fondant sur une approche critique.

Les doctorants intéressés sont priés d’envoyer ces documents à : Carmen Popescu (carmen.popescu@rennes.archi.fr)// Anne-Marie Châtelet (chatelet.schmid@wanadoo.fr)// Hélène Jannière (helene.janniere@univ-rennes2.fr)// Jean-Baptiste Minnaert (jean-baptiste.minnaert@sorbonne-universite.fr).

Date limite d’envoi : 15 décembre 2019
Date de notification de l’acceptation : 22 décembre 2019

Les organisateurs sont au regret de faire savoir aux intervenants que leurs frais de déplacement devront être prioritairement pris en charge par leur laboratoire ou université de rattachement.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.