10e journée de la Chaire UNESCO Culture, Tourisme, Développement : « Changement Climatique, Patrimoine Mondial et Tourisme » – UNESCO (Paris) – 16 décembre 2019

10e séminaire de la Chaire UNESCO

10e séminaire de la Chaire UNESCO et du Réseau UNIWIN-UNESCO « Culture, Tourisme, Développement »
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
En collaboration avec :
Le CENTRE du PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO, ICOMOS France, ASSOCIATION DES BIENS FRANÇAIS DU PATRIMOINE MONDIAL
Lundi 16 décembre 2019, 9h00 à 16h30
UNESCO, salle XI
Les présentations se feront en français et en anglais

Présentation

Le changement climatique représente l’une des principales menaces pour les sites du Patrimoine mondial dans le monde. Presque tous sont concernés par les changements climatiques, mais bon nombre d’entre eux sont confrontés à de graves impacts climatiques, tels que des inondations et érosions côtières, des ouragans et des typhons plus violents et un risque accru de dévastateurs incendies de forêt.
La plupart des sites du Patrimoine mondial sont des destinations touristiques importantes, et nombre d’entre eux comptent parmi les endroits les plus emblématiques de la planète, contribuant ainsi au développement économique et touristique.
Cependant, la croissance mondiale du tourisme pose des problèmes importants. A l’échelle mondiale, le tourisme est un facteur majeur contribuant au changement climatique. Les émissions de carbone provenant du tourisme, y compris du transport aérien, devraient doubler au cours des 25 prochaines années. Le changement climatique pose un risque pour l’intégrité et la préservation des biens du patrimoine mondial, mettant en danger ce qui les rend attrayants pour les touristes.
Les gestionnaires de sites sont confrontés à l’évaluation des risques et à la gestion des changements environnementaux, souvent avec peu de ressources et d’informations scientifiques sur les scénarios climatiques locaux. Les changements climatiques peuvent également avoir des répercussions sur la sécurité, la qualité de l’expérience et le nombre de visiteurs des sites.
Le secteur touristique lui-même est touché et menacé par les changements climatiques. La raréfaction croissante de l’eau, les phénomènes météorologiques extrêmes, les problèmes de sécurité, l’augmentation des coûts d’assurance et, plus généralement, les dommages causés aux biens du Patrimoine mondial par le changement climatique affaiblissent les modèles touristiques établis et, avec eux, les économies locales qui dépendent du tourisme. Là où le nombre de visiteurs est déjà très important ou là où le développement touristique n’est pas maîtrisé, le changement climatique peut exacerber les problèmes causés par  un tourisme non durable.
Face à ces enjeux, les gestionnaires de sites du patrimoine mondial mettent en place de nouvelles mesures pour atténuer ces phénomènes et s’y adapter. Il s’agit notamment de projets visant à évaluer les risques, à minimiser les impacts du changement climatique en augmentant la résilience des sites et à lancer des initiatives pour s’adapter aux conditions changeantes. Quels sont les outils de conservation, de gestion, de communication et d’interprétation en cours d’élaboration et d’essai ? Quelles leçons en tirons-nous ?
Le séminaire “Changement climatique, patrimoine mondial et tourisme” vise à discuter de ces questions de
manière globale et à l’échelle mondiale, régionale et locale.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.