Parus : Les carnets du paysage n°36 : “Energie”

Les crises environnementales nous invitent à changer notre conception et notre pratique de l’énergie, pour l’envisager non pas uniquement comme objet d’un calcul économique et technique, et comme ressource exploitable, mais comme ce qui renvoie à l’ensemble des “éléments” avec lesquels les êtres humains ont à faire : le vent, le feu, l’eau, par exemple, mais aussi l’histoire et la mémoire des lieux et des espaces.

Quelle place les paysagistes peuvent-ils prendre et occuper dans cette tâche, à la fois du point de vue des modes d’action, des choix techniques et des formes de pensée ? Quels récits du monde peuvent-ils élaborer et proposer ? L’énergie est un fait social et un fait paysager. Les dispositifs de production, de stockage, de mise en circulation et d’utilisation de l’énergie ont un puissant impact sur l’organisation et l’apparence des cadres de vie.

Accédez au site éditeur : Les carnets du paysage n°36


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.