Soutenance de thèse de Georgi Stanishev “La liberté tragique de la périphérie intérieure” – ENSA Paris-Malaquais – 10 décembre 2019

Georgi Stanishev soutiendra sa thèse de doctorat en architecture le mardi 10 décembre 2019 à 14h30, dans l’Amphithéâtre d’honneur de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais (14 rue Bonaparte, 75006 Paris).

Titre de sa thèse : La liberté tragique de la périphérie intérieure : Comment se particularise l’universalisme soviétique dans huit pays socialistes : RPS d’Albanie, RP de Bulgarie, RP de Pologne, RD Allemande, RS de Roumanie, RP de Hongrie, RS Tchécoslovaque, RFS de Yougoslavie (1945 – 1989)”

Ecole doctorale Ville, transport et territoires (Université Paris-Est)
Thèse préparée au sein du Laboratoire Infrastructure Architecture Territoire – LIAT
Sous la direction de Dominique Rouillard (ENSAPM, LIAT) et Konstantine Boyadzhiev (UACEG, Sofia)

 Membres du jury 

Dominique Rouillard, Prof.Dr.HDR Arch. ENSA de Paris-Malaquais, Directrice
Konstantine Boyadzhiev, Prof.Dr.Arch. UACEG, Sofia, Co-directeur
Guilherme Lassance, Prof.Dr.HDR Arch. FAU de Rio, Rapporteur
Iskra Dandolova, MC.Dr.Arch.BAN, Sofia, Rapporteur
Carmen Popescu, Prof.Dr.HDR Arch. ENSA de Bretagne, Examinatrice
Paul Landauer (OCS/AUSser), MC.Dr. HDR Arch. Éav&t Paris-Est, Examinateur

Résumé de la thèse
Soulevant le Rideau de fer qui a caractérisé la grande division de toute la seconde moitié du XXe siècle, nous portons notre attention sur l’espace géographique et culturel de huit pays socialistes situés au centre topologique de la Guerre froide, entre l’URSS et le monde occidental. Les processus culturels qui se développent dans cet espace que nous nommons au travers de l’oxymore de la « périphérie intérieure », font voir la lutte interne entre plusieurs vecteurs conceptuels qui informent à la fois le destin du modèle soviétique universel et sa stratégie de généralisation, les visées des nationalismes particuliers et leurs expressions conservatrices, et l’idéalisation du singulier, comme une valeur d’émancipation.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.