Soutenance de thèse de Guillaume Duranel : “Les conventions de l’Architecture au prisme du dispositif du Grand Paris” – ENSA Paris-La Villette – 9 décembre 2019

 Soutenance de la thèse de doctorat en Architecture, Urbanisme et Environnement de Guillaume DURANEL (ENSA Paris La Villette / ED Abbé Grégoire n°546 du CNAM / UMR CNRS 7218 LAVUE / LET – Laboratoire Espaces Travail) intitulée :
Les conventions de l’Architecture au prisme du dispositif du Grand Paris.

La thèse sera soutenue publiquement le lundi 9 décembre 2019 à 14h30 en salle 206 à l’École Nationale Supérieure de Paris La Villette, au144 avenue de Flandre, 75019 Paris.

Accédez à l’annonce : Les conventions de l’Architecture au prisme du dispositif du Grand Paris

Le jury sera composé par :
Jodelle ZETLAOUI-LÉGER, Urbaniste, Professeure HDR à l’École Nationale Supérieure de Paris La Villette (Directrice de la thèse)
Isabelle GRUDET, Architecte DPLG, Ingénieure de recherche du MC, chercheuse au LET-UMR CNRS 7218 LAVUE (Co-encadrante de la thèse)
Enrico CHAPEL, Architecte, Professeur HDR, Ecole Nationale Supérieur de Toulouse (Rapporteur)
Christine SCHAUT, Professeure à l’Université Libre de Bruxelles (Rapporteuse)
Viviane CLAUDE, Architecte DPLG, Professeure HDR, Université Lumière Lyon 2 (Examinatrice)
Laurent MATTHEY, Professeur associé, Université de Genève (Examinateur)

Résumé : La consultation « L’avenir du Paris métropolitain, le grand pari de l’agglomération parisienne », organisée en 2008 par le Bureau de la Recherche Architecturale, Urbaine et Paysagère (BRAUP) à la demande du Président de la République, réunit dix équipes dirigées par des architectes et regroupe des chercheurs et des professionnels de l’aménagement. Elle se poursuit en 2010 avec la création de l’Atelier International du Grand Paris (AIGP) puis avec cinq équipes supplémentaires en 2012. L’expérience dure jusqu’en 2016. Au moment où l’État engage un certain nombre d’actions pour transformer l’espace francilien, – la création d’un Secrétariat d’État, la mise en place d’une société d’aménagement métropolitaine et la promulgation de trois lois –, des professionnels et des chercheurs sont réunis pendant huit ans pour contribuer à la production d’un « diagnostic prospectif » pour l’agglomération parisienne. Comment ces professionnels ont-ils été sollicités ? Comment se sont-ils mobilisés et autour de quelles compétences ? Dans ce contexte et face à une demande politique portée au sommet de l’État, comment ont travaillé ces équipes et quelle est la nature de leurs productions ?


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.