Séminaire “Philosophies et esthétiques de l’espace autour de 1900” – ENS (Paris) – 30 janvier 2020

Organisateur

Séminaire du master Philosophie de PSL–ENS
Mildred Galland-Szymkowiak (CNRS, Laboratoire Thalim) et Isabelle Kalinowski (CNRS, Laboratoire Pays germaniques)

Programme

23 janvier :
Mildred Galland-Szymkowiak : Quelques conditions, figures et problèmes de la pensée de l’espace autour de 1900, entre philosophie, psychologie, esthétique et histoire de l’art
Isabelle Kalinowski et Mildred Galland-Szymkowiak, dialogue sur Gottfried Semper et Theodor Lipps

30 janvier : séance autour de Carl Einstein et Max Raphaël :
Isabelle Kalinowski : Carl Einstein : l’espace cubiste (autour de la traduction récente de C. Einstein, Vivantes figures).
Estelle Thibault (IPRAUS/AUSser) : Max Raphaël : architecture moderne et « formation de l’espace »

27 février
Jean-Baptiste Fournier : Une perception spatiale du son est-elle possible ? Réflexions autour de Pierre Boulez, Hermann Helmholtz et Edmund Husserl ; discussion animée par Julien Farges

5 mars
Séance sur August Schmarsow : l’architecture comme configuratrice d’espace
Émilie Oléron Evans et Mildred Galland-Szymkowiak : présentation de l’anthologie de textes de Schmarsow en cours de réalisation (éd. Parenthèses)
Mildred Galland-Szymkowiak : remarques sur Wilhelm Worringer lecteur de Schmarsow

26 mars
Céline Trautmann-Waller : Georg Simmel et la question de l’espace
Cécile Poulot : Adolf Loos et le Raumplan
(sous réserve, à confirmer)

2 avril
Rémi Mermet, Ernst Cassirer et l’espace (à partir de l’article de Cassirer « Mythischer, ästhetischer und theoretischer Raum » [1931])
Mildred Galland-Szymkowiak et Isabelle K alinowski : synthèse du séminaire.

Présentation

Dans les cinq ou six décennies entourant 1900 se développe, à la croisée des sciences, de la philosophie, de l’histoire et de la théorie des arts, une réflexion sur l’espace et sa construction ou constitution dans la perception et dans l’affect. Ce séminaire interdisciplinaire (esthétique, histoire de l’art, philosophie, études germaniques) se donne pour but de poser, à partir de recherches et de traductions en cours, des jalons quant à plusieurs questions centrales : comment la pensée de l’espace articule-t-elle les deux sens de l’esthétique – science du beau et de l’art, science de la perception ? Quelles circulations de concepts s’opèrent entre psychologie, histoire et théorie de l’art, esthétique philosophique au sujet de l’espace vécu et de la construction spatiale dans les arts (sculpture et architecture notamment) ? Comment concevoir la relation entre détermination aisthétique et détermination historique de la spatialité ? entre approche physiologique et approche psychique du rapport à l’espace ? Parmi les auteurs abordés : Gottfried Semper, Adolf Hildebrand, August Schmarsow, Theodor Lipps, Wilhelm Worringer, Carl Einstein ; parmi les thèmes : la pluridimensionnalité dans l’expérience de l’espace ; l’angoisse spatiale ; forces et formes ; la formation de l’espace architectural, etc.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.