[En ligne] : Popsu Territoires : les films des 6 recherches-action de la session 2018

Visionnez les films des 6 recherches-action de la session 2018 de Popsu Territoires.

Accédez au site : Popsu Territoires

Briançon – Habiter le centre ancien
La cité Vauban, au cœur de la ville de Briançon (Hautes-Alpes – 12 000 habitants), est un centre ancien au caractère patrimonial, qui apparaît soumis à des processus concurrents de muséification et d’abandon. Dans le même temps, ses habitants développent de nouvelles façons d’y vivre.

Marseillan – Une gestion urbaine à deux vitesses ?
Marseillan (Hérault – 7 000 habitants) connaît une importante activité touristique qui multiplie sa population par presque dix entre la saison basse et la haute saison. Sa population est donc largement composite, entre les habitants à l’année, les résidents secondaires réguliers et les touristes plus occasionnels mais extrêmement nombreux. Cette situation particulière pose des enjeux de gouvernance et de gestion urbaine.

L’Isle-sur-la-Sorgue – Un marketing territorial pour tous ?
La commune de l’Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse – 19 000 habitants) s’est engagée en 2017 dans une démarche de marketing territorial : L’Isle-sur-la-Sorgue Village-Monde, relativement inédite pour une petite ville. Le programme de recherche vise à en interroger les principaux ressorts, les effets en terme de gouvernance territoriale tout comme les dynamiques de réception par la population locale.

Rive-de- Gier – Penser la ville de demain par les transitions
Rive-de-Gier (Loire – 15 000 habitants) est une petite ville située entre les métropoles de Lyon et Saint-Etienne, qui est marquée par un riche passé industriel. Les acteurs locaux questionnent son avenir via une stratégie urbaine à horizon 2030 où les fragilités liées à la désindustrialisation et sa position intermétropolitaine, interrogent l’action publique.

Vitré – Peut-on parler d’un modèle vitréen ?
Vitré (Ile-et-Vilaine – 18 000 habitants) présente un cas devenu rare de petite ville dont la prospérité socio-économique est basée sur une activité industrielle diversifiée et en croissance relativement continue depuis plusieurs décennies, contrastant avec l’image généralement renvoyée, en France, par les autres villes de cette strate urbaine. Elle affiche en effet le 4ème taux de chômage le plus bas de France (5% contre 9% en France métropolitaine) ; comment expliquer cet îlot de prospérité ?

Château-Thierry : Les possibilités d’une île
Château-Thierry est une petite ville de près de 15 000 habitants, dynamique mais vieillissante. Elle a subi, comme nombre de villes du même type, une importante désindustrialisation et une perte d’attractivité dans la seconde moitié du vingtième siècle. Ce phénomène s’illustre par l’île du faubourg de la Marne qui accueillait les usines Belin (usine U1) jusqu’en 1990 et est devenue une friche en reconversion dédiée à la recherche, à l’enseignement, la création et la diffusion artistique contemporaine.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search