Cycle Architecture à Lire à l’ENSA Normandie – Darnetal – 26 et 31 mars 2020

Rencontre avec Fanny Lopez – 26 mars 2020

Rencontre avec Fanny Lopez, historienne de l’architecture, maîtresse de conférences à l’École d’architecture de la ville et des territoires à Marne-la-Vallée (Eav&t) et chercheuse au Laboratoire infrastructure architecture territoire (LIAT) à l’ENSA Paris-Malaquais.
Jeudi 26 mars 2020 à 18h à l’ENSA Normandie – Amphithéâtre Jean DUMINY

Cette conférence propose une histoire de l’impact des infrastructures électriques sur le territoire et questionne nos devenirs énergétiques. L’électricité a modifié la culture de l’édification toute échelle confondue. Cet ordre électrique caractéristique des sociétés occidentales de la fin du XIXe et du XXe siècles apparaît comme un nouveau paradigme de l’environnement construit. Mais depuis la fin des années 1990, de nouveaux systèmes énergétiques remplacent ou se superposent au modèle des grands réseaux centralisés traditionnels. Les changements d’échelles dans la production, voire dans la distribution modifient les devenirs énergétiques urbains et territoriaux. Les micro-réseaux électriques de Londres ou de New York, les mini centrales urbaines, rurales ou domestiques de Barcelone ou de Feldheim redessinent des trajectoires de plus petites échelles associées à des modalités de gouvernance et des spatialités énergétiques profondément renouvelées. L’ORDRE ÉLECTIQUE – Éditions Metispresses – Février 2019

Rencontre animée par Jean-Louis Violeau, sociologue, professeur HDR à l’ENSA Nantes, et chercheur UMR 1563 AAU / équipe CRENAU.
Responsable scientifique du cycle de conférences « Architecture à lire » : Caroline Maniaque, architecte, professeur à l’ENSA Normandie et directrice de l’unité de recherche ATE Normandie / ENSA Normandie / Normandie Université..
Accédez à l’annonce : Fanny Lopez

Rencontre avec Loïc Vadelorge – 31 mars 2020

Rencontre avec Loïc Vadelorge co-auteur, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Paris-Est Marne-la-Vallée et directeur du laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs (ACP, EA 3350).
Mardi 31 mars 2020 à 18h à l’ENSA Normandie – Amphithéâtre Jean DUMINY

Fondée autoritairement en 1819 par la fusion des communes de Saint-Aignan et du Mont-aux-Malades, Mont-Saint-Aignan demeure longtemps un village surplombant Rouen. Cent ans séparent l’urbanisation sous le Second Empire du quartier Saint-André, simple faubourg rouennais et celle du Bois l’Archevêque aux débuts de la Ve république. Le gros bourg où dominent encore les fermes et les herbages connaît alors une mutation analogue à celle des communes riveraines de Rouen et devient en deux décennies une ville de 20 000 habitants. Mont-Saint-Aignan est-elle une commune de banlieue ou une ville nouvelle, le Neuilly rouennais ou un pôle universitaire ? À ces questions et à d’autres, ce livre propose
d’apporter des éléments de réflexion historique susceptibles d’éclairer le devenir d’une commune à l’occasion de son bicentenaire.

Rencontre animée par Jean-Louis Violeau, sociologue, professeur HDR à l’ENSA Nantes, et chercheur UMR 1563 AAU / équipe CRENAU.
Responsable scientifique du cycle de conférences « Architecture à lire » : Caroline Maniaque, architecte, professeur à l’ENSA Normandie et directrice de l’unité de recherche ATE Normandie / ENSA Normandie / Normandie Université..
Accédez à l’annonce : Loïc Vadelorge

Conférence inaugurale de Richard Klein – 12 mars 2020

Jeudi 12 mars 2020 à 18h à l’ENSA Normandie – Amphithéâtre Jean DUMINY

Parmi les opérations s’inscrivant dans les divers dispositifs imaginés par l’Etat, les Modèles
innovation ont la particularité d’être une version réaliste de la tentative de réorientation de la
politique de construction du logement tournée vers l’innovation. Quels enseignements peut-on
tirer de l’examen de ces architectures qui ont caractérisé une grande partie du logement social des
Villes Nouvelles ou des franges des agglomérations urbaines de moyenne importance ? Sont-elles
les dernières manifestions d’une production de série et d’une tentative architecture et industrie ?
Les critères du label Architecture Contemporaine Remarquable permettent-il d’envisager la
reconnaissance de cet héritage ? L’histoire de ces opérations est-elle une occasion de mieux
comprendre la période du tournant des années 1970 ?
L’intervention s’inscrit dans la recherche en cours menée conjointement par les laboratoires
Inama (Ensa de Marseille) et le Lacth (Ensap de Lille) dans le cadre du programme interministériel
de recherche et d’expérimentation en architecture intitulé « Architecture du XXe siècle, matière à
projet pour la ville durable du XXIe siècle ».
Richard Klein est architecte, historien de l’architecture, Professeur à l’École nationale supérieure
d’architecture et de paysage de Lille, chercheur au Lacth, Président de Docomomo France. Il est l’auteur
de très nombreux articles et de plusieurs ouvrages traitant de l’histoire de l’architecture contemporaine.
Ses recherches portent sur l’histoire de l’architecture du XXe siècle et ses représentations.
Parmi ses derniers ouvrages : A quoi sert l’histoire de l’architecture aujourd’hui ? Hermann, 2018.
Les maisons de la culture en France, éditions du patrimoine, 2018…


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search