[Appel à communications] Journée d’étude : « Le savoir de l’action. Quand le terrain se met en recherche » – Université de Paris – 19 novembre 2020

Comité d’organisation

  • Karolina Garnczarek, doctorante en sociologie, Université de Paris
  • Santiago Núñez-Regueiro, doctorant en sciences économiques, Université Picardie Jules
    Verne, accueilli à DIAL (IRD-Paris Dauphine-CNRS).
  • Héloïse Haliday, Maîtresse de conférences à l’Université de Bourgogne, Laboratoire Psy-
    DREPI.

Texte de l’appel

Quand et pourquoi décide-t-on de passer de l’action à la recherche ? De quelle manière les acteurs·rices de terrain peuvent-ils·elles produire du savoir ? Sous quelles conditions celui-ci est-il considéré comme légitime ? Cette journée d’étude souhaite poursuivre une réflexion engagée en 2019 à Reims, en traitant des conditions épistémiques, méthodologiques et pratiques de la recherche-action. Il s’agira de mettre en avant les conditions de possibilité de recherches, académiques ou non, engagées à partir du terrain et
des savoirs qu’il recèle pour les acteurs.rices, en interrogeant quatre enjeux clés pour ce type
de démarche : la réflexivité, la légitimité, la distanciation et l’engagement.
L’histoire de la recherche-action et des rapports entre acteurs·rices et chercheurs·ses est en effet souvent implicitement relatée du point de vue du.de la chercheur.se se rendant sur le terrain (Coenen, 2001). Ces démarches questionnent l’effet sur le.la chercheur.se de sa propre implication, qui le pousse à adopter des rôles multiples enrichissant et complexifiant son travail scientifique de terrain (Ballon, Le Dilosquer, & Thorigny, 2019). Les acteurs·rices ou professionnels·les de terrain seraient quant à eux·elles détenteurs·rices de savoirs pratiques (Chené, 1995), sans que ceux-ci ne fassent toujours l’objet d’une théorisation ou d’une valorisation par les mots qui les rendraient accessibles à d’autres. Leur positionnement au cœur de l’action limiterait leurs capacités à mener des analyses réflexives et à produire des savoirs légitimes en sciences sociales.

Informations pratiques

Les propositions de communication peuvent être déposées sur la plate-forme suivante
jusqu’au 11 septembre 2020 : https://savoirdelaction.sciencesconf.org.
Format attendu : 500 mots, 5 mots-clés maximum, 5 à 10 références bibliographiques.

Si un quelconque problème se pose dans le processus de soumission, n’hésitez pas à écrire à
savoirdelaction@gmail.com.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.