Exposition “Histoire naturelle de l’architecture : comment le climat, les épidémies et l’énergie ont façonné la ville et les bâtiments” – Pavillon de l’Arsenal (Paris) – Week-end d’ouverture 24 et 25 octobre 2020

Exposition créée par le Pavillon de l’Arsenal sous la direction de Philippe Rahm, architecte, docteur en architecture

Accédez à l’annonce : Histoire naturelle de l’architecture

Présentation

L’histoire de l’architecture et de la ville, telle que nous la connaissons depuis la seconde moitié du XXe siècle, a le plus souvent été relue sous les prismes politique, social et culturel, oubliant les raisons physiques, climatiques ou sanitaires qui l’ont pourtant fondée, de l’aménagement urbain à la forme des bâtiments.

L’architecture naît de la nécessité de créer un climat pour maintenir notre température corporelle à 37 °C, élevant des toits et des murs pour se mettre à l’abri du froid ou de la chaleur du soleil. À l’origine, la ville s’invente comme un grenier pour stocker et protéger les céréales. Les premières architectures sont le reflet de l’énergie humaine disponible. La peur de l’air stagnant engendre les grands dômes de la Renaissance pour ventiler les miasmes. L’épidémie mondiale de choléra qui débute en 1816 engage les grandes transformations urbaines du XIXe siècle. L’usage de la chaux blanche qui parcourt toute la modernité est avant tout hygiéniste. Plus récemment, le pétrole permet de développer des villes dans le désert… et aujourd’hui le CO2 refonde la discipline architecturale sur elle-même. 

L’exposition propose un triple parcours chronologique : une histoire inédite de l’architecture et des villes fondée sur les causes naturelles, énergétiques ou sanitaires, l’évolution des matériaux de construction mais également l’évolution, au travers d’objets échelle 1, des énergies et des techniques d’éclairage. Cette nouvelle approche, que l’on pourrait qualifier d’objective,  rapproche les époques et tisse des liens inattendus. La blancheur séculaire des toits de Shibām au Yemen résonnent avec le projet de la modernité, l’invention des arts décoratifs avec les rideaux thermiques actuels, les dômes avec la ventilation des HBM… L’ensemble fait émerger les fondements réels des formes, des matières et des aménagement nécessaire pour vivre, stocker, rafraichir, protéger, ventiler, soigner…

L’exposition et l’ouvrage qui l’accompagne mettent en lumière les conditions naturelles, physiques, biologiques ou climatiques, de la préhistoire à nos jours, afin de comprendre comment affronter les défis environnementaux majeurs de notre siècle et mieux construire demain face à l’urgence climatique et aux nouveaux défis sanitaires.

Informations pratiques

Entrée libre
Présentée à partir du 24 octobre 2020
Week-end d’ouverture samedi 24 et dimanche 25 octobre 2020
Visites guidées gratuites à 11h,15h et 17h
Sur inscription en cliquant ici 



Citer ce billet
Pascal Fort (2020, 19 octobre). Exposition “Histoire naturelle de l’architecture : comment le climat, les épidémies et l’énergie ont façonné la ville et les bâtiments” – Pavillon de l’Arsenal (Paris) – Week-end d’ouverture 24 et 25 octobre 2020. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 26 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v0rp

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search