[Parution] “Le Corbusier, l’art de se loger et de le dire” / sous la direction de Pierre Hyppolite et Marc Parelman, Presses universitaires de Paris Nanterre, octobre 2020

“Le Corbusier, l’art de se loger et de le dire” / sous la direction de Pierre Hyppolite et Marc Parelman, Presses universitaires de Paris Nanterre, octobre 2020, 1 Vol. (288 p.), ISBN 978-2-84016-365-7
Actes du Congrès «Le Corbusier : l’art de se loger et de le dire», tenu à l’INHA le 3-4 décembre 2015

Accédez au site éditeur : PUPN

Résumé

Que signifie « habiter » chez Le Corbusier ? Comment l’architecte a-t-il répondu à cette question ? Et de quelle façon a-t-il souhaité le faire savoir à ses contemporains ? Par son architecture et son urbanisme, soit. Mais tout autant par des livres, nombreux, souvent illustrés de photographies et de dessins.
Plus concrètement : quelles formes architecturales et urbaines originales a inventé cet architecte ? Quel modèle esthétique spécifique (standard, série, plan libre…) Le Corbusier a-t-il suscité et mis en œuvre face à ce besoin vital des individus ? Comment se constitue l’espace intérieur, l’espace de vie des logements modernes dans la réflexion théorique de Le Corbusier sur ses propres projets ? Y a-t-il une manière de vivre particulière liée aux espaces créés par l’architecture ? Un vécu remarquable ? Y a-t-il une unité de la typologie spatiale des espaces d’habitation chez Le Corbusier ? Y a-t-il un art de se loger et de le dire ?
Les quinze contributions présentées dans cet ouvrage proviennent d’auteurs rattachés à différentes régions du monde et à diverses disciplines (architecture, esthétique, histoire, littérature, sociologie). Elles s’intéressent à la possibilité de se loger dans la production de masse à partir, entre autres, de l’industrialisation des pays occidentaux. Ces contributions ouvrent enfin à de nouvelles perspectives d’analyse de l’espace intérieur mis en œuvre par Le Corbusier.
Le « savoir habiter », la volonté d’« incruster » le « savoir loger », dans la conscience des individus, pour reprendre les termes mêmes de Le Corbusier, sont ainsi des principes d’organisation de la vie dans les logements déterminant les réalisations de certains architectes modernes.

Contributions membres UMR AUSser

Jean-Michel Léger (IPRAUS/AUSser) : “Le Corbusier habité. Une dissertation sur le beau et l’utile”

Luis Burriel Bielza (IPRAUS/AUSser) et José Antonio Rodríguez Casas : “Le 4e mur et le volume alvéolaire 226 comme dispositifs spatiaux industrialisés pour l’habitat moderne”



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search