[Visio-conférence] Soutenance de thèse de Nicola Navone : « De « province endormie » à « périphérie cultivée ». L’architecture au Canton Tessin entre 1945 et 1970. » – 1er décembre 2020

Le LéaV, laboratoire de recherche de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles et l’Ecole doctorale Sciences sociales et Humanités vous font part de la soutenance de Monsieur Nicola Navone autorisé à présenter ses travaux le mardi 1er décembre à 14h30, en vue de l’obtention du Doctorat en architecture, aménagement de l’Université Paris-Saclay, préparé à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles : « De « province endormie » à « périphérie cultivée ». L’architecture au Canton Tessin entre 1945 et 1970. »

Soutenance dématérialisée :
https://us02web.zoom.us/j/83034462067?pwd=d0ptWHhPblJSOUlLUXJxMStDWXEzQT09

Membres du jury

M. Paolo AMALDI, PR2, Université Paris-Saclay GS Humanités et Sciences du Patrimoine , FRANCE – Directeur de thèse
Mme Valérie NÈGRE, Professeur des Universités, Université Paris 1-Panthéon Sorbonne, AHTTEP/AUSser, FRANCE – Rapporteur
Mme Estelle THIBAULT, Maître de conférences (HDR), ENSA Paris-Belleville, IPRAUS/AUSser, FRANCE – Rapporteur
M. Valéry DIDELON, Professeur, ENSA Normandie, ACS/AUSser, FRANCE – Examinateur
M. Philippe POTIÉ, Professeur, Université Paris-Saclay GS Humanités et Sciences du Patrimoine, FRANCE – Examinateur
M. Bruno REICHLIN, Professeur émérite, Institut d’Architecture de l’Université de Genève, SUISSE – Examinateur

Résumé de la thèse

Il est généralement reconnu que les années cinquante marquent les débuts de l’affirmation de l’architecture moderne au Tessin, canton suisse de langue italienne : une Modernité qui, dans ses différentes déclinaisons, dépasse ce caractère pionnier et épisodique qui avait dominé les années précédant la seconde guerre mondiale. Cette décennie et la suivante restent cependant un terrain d’enquête peu fréquenté. Cette thèse doctorale sur travaux se propose d’éclaircir par le biais d’études de cas exemplaires, les échanges et les interactions qui se déploient dans une région de frontière également exposée aux influences culturelles rayonnant de Milan et de Zurich. La méthodologie qui a orienté les travaux ici présentés, fait appel à l’analyse génétique et intertextuelle des architectures convoquées, qui sont autant d’approfondissements ciblés sur l’œuvre de Rino Tami (1908-1994), Aurelio Galfetti (1936), Flora Ruchat-Roncati (1937-2012), aussi bien que sur des personnalités cruciales (et jusqu’à présent peu étudiées) comme Peppo Brivio (1923-2016) et Tita Carloni (1931-2012) ; ce dernier protagoniste, avec Franco Ponti (1921-1984), du courant « organiciste ». Bien que manifestant la persuasion qu’un jugement critique sur l’architecture au Tessin, dans la période considérée, ne pourra être formulé qu’après avoir analysé un vaste ensemble d’œuvres et de projets, la thèse propose, dans les Conclusions, cinq points qui ont qualifié le débat et la pratique architecturale au Tessin: l’attention au rapport avec le site ; la valeur territoriale de l’œuvre d’architecture ; le rôle ordonnateur de la géométrie ; l’attention au détail constructif et la centralité du chantier ; le projet comme forme de critique et la pratique de l’architecture comme engagement civil.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search