Appel à contribution pour la journée d’étude « Crises et espaces : questionnements, implications et effets » (date limite : 22 février 2021)

Les doctorants du laboratoire Territoires, villes, environnement et société (ULR 4477) des universités de Lille et du Littoral Côte d’Opale invitent les jeunes chercheur·e·s des sciences humaines et sociales (historiens, juristes, géographes, psychologues, sociologues, urbanistes, économistes, politistes, paysagistes…) à partager leurs travaux de recherche sur le thème « Crises et espaces : questionnement, implications et effets ».
Accédez à l’annonce : Crises et espaces

Argumentaire

Cette journée s’inscrit dans l’actualité forte liée à la crise de la COVID-19. Loin de s’enfermer dans un questionnement autour de cette situation, elle vise à ouvrir la réflexion sur l’objet « crise » dans le champ des sciences humaines et sociales. Le recours à l’expression « monde d’après » dans les discussions, notamment médiatiques, met en exergue la place importante de l’objet espace dans cette interrogation sur le post-crise. Il semble donc possible de réfléchir à l’interrelation entre ces objets à travers trois prismes : les territoires dans leur diversité, la dimension spatiale de la société et l’idée même d’espace. 

Nous proposons donc de questionner l’interrelation entre les objets « crise » et « espace » à travers deux axes. Ils constituent deux entrées non exclusives et leur ouverture permet aux chercheur.e.s de tous horizons de se saisir de cette thématique. Un premier temps portera sur la réflexion du sujet dans son ensemble par une entrée théorique, conceptuelle, voire épistémologique. Dans un deuxième temps, le sujet sera abordé de manière plus pratique entre traitements, conséquences et perspectives des crises.

La journée s’organisera sous la forme de panels composés de communications orales de 10 à 15 minutes. Chaque panel sera suivi d’un temps d’échanges. Un format hybride sera proposé pour cette journée d’études : présentiel et visio-conférences.

Modalités

La proposition de communication devra traiter du sujet des crises par une approche spatiale thématique et/ou méthodologique. Elle sera développée en 5 000 signes au maximum espaces compris, bibliographie incluse (Times New Roman, 11, interligne 1,5). Les proposants enverront également une courte biographie de trois lignes précisant leur laboratoire, leurs domaines de recherche et leur sujet de thèse avant le 22 février 2021.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search