[Visio-conférence] Soutenance de thèse de Niloufar ASADNEJAD : “Patrimonialisation d’usage: transformation, appropriation, usage et continuité dans les maisons traditionnelles à cour de Yazd, Iran (19e – 20e siècle)” – 1er février 2021

Soutenance de thèse de Mme Niloufar ASADNEJAD, Laboratoire de Recherche en Architecture (LRA) de l’ENSA Toulouse le lundi 1er février 2020 à 14h00.
La soutenance aura lieu exclusivement en visioconférence. Aucun public n’est admis.
Lien destiné au public : vous pouvez suivre la soutenance en direct : https://prismes.univ-toulouse.fr/player.php?code=fB87ybjB&width=100%&height=100%

Titre de la thèse : « Patrimonialisation d’usage: transformation, appropriation,  usage et continuité dans les maisons traditionnelles à cour de  Yazd, Iran (19e – 20e siècle) »

Membres du jury

Rémi PAPILLAULT, Professeur à l’ENSA Toulouse, directeur de thèse
Savitri JALAIS, Maître de Conférences à l’ENSA Toulouse, co-encadrante de thèse
Christian PEDELAHORE (AHTTEP/AUSser), Professeur à l’ENSA Paris La Villette, rapporteur
Nathalie LANCRET (IPRAUS/AUSser), Directrice de recherche CNRS, rapporteur 
Carlo ATZENI, professeur à l’Université de Cagliari, examinateur
Seyed Amir MANSOURI, Professeur au Nazar Research Center for Art, Architecture and Urbanism (Iran), examinateur

Résumé de la thèse 

En raison du développement du système de pensée moderne et après la propagation de la révolution industrielle du XVIIIème siècle, de nombreuses maisons historiques et traditionnelles, construites dans la ville de Yazd en Iran, ont commencé un processus de changement et de transformation dans leur fonction, leur forme et même leurs valeurs initiales, contrairement à leur processus naturel et progressif d’évolution architecturale. Cet événement a amené les résidents locaux à s’éloigner de leur style de vie traditionnel, basés sur le climat, la culture et les exigences socio-économiques locales, et à adopter des conceptions modernes aux côtés de nouvelles technologies tentantes. Cette recherche vise à comprendre la transformation des maisons à cour traditionnelles de Yazd par deux points de vue matériel (matériaux de construction, structure) et immatériels (utilisation, appropriation, fonction) depuis le 19ème siècle et promouvoir la continuité dans la vie de ces lieux en montrant l’importance de la valorisation de l’utilisation de ces maisons parallèlement à la conservation physique, ce qui est un facteur crucial à prendre en considération dans la préservation des bâtiments résidentiels en tant qu’héritage.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Pascal Fort (27 janvier 2021). [Visio-conférence] Soutenance de thèse de Niloufar ASADNEJAD : “Patrimonialisation d’usage: transformation, appropriation, usage et continuité dans les maisons traditionnelles à cour de Yazd, Iran (19e – 20e siècle)” – 1er février 2021. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/v0w4


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search