[En ligne] Podcast « Permis d’évaluer » / Valérie Dufoix et Laetitia Overney (Ensa de Paris-Belleville,IPRAUS/UMR AUSser), Amélie Flamand et Rémi Laporte (Ensa de Clermont-Ferrand)

Cette série de podcasts a été réalisée par Valérie Dufoix et Laetitia Overney enseignantes à l’Ensa de Paris-Belleville,et chercheuses à l’IPRAUS/UMR AUSser et Amélie Flamand et Rémi Laporte, enseignants à l’Ensa de Clermont-Ferrand et chercheurs à l’UR Ressources.

Accédez au site de l’ENSA Paris-Belleville : Permis d’évaluer

Présentation

Cette série de podcasts s’inscrit à la suite d’un travail de recherche pluridisciplinaire mené en 2017-2019 dans le cadre d’un appel à projet du Plan Urbanisme Construction et Architecture par nos deux équipes d’enseignants et enseignantes chercheur.e.s en écoles d’architecture. Il portait sur l’évaluation sociologique et architecturale de deux opérations de logement contemporaines réalisées dans le cadre de la promotion immobilière privée. Ces enquêtes nous ont confirmé à la fois de l’actualité et de l’intérêt d’évaluer des opérations architecturales, mais aussi les différentes fragilités d’une telle démarche dans le contexte actuel.

Episode #00 // A la recherche de l’évaluation en architecture

Dans ce podcast de présentation, nous énonçons les principaux questionnements qui ont découlé de ces enquêtes et les pistes d’investigation qui seront explorées au fil des épisodes de « Permis d’évaluer ».
En allant à la rencontre d’intervenants, de chercheurs, de praticiens, de professionnels du champ de l’architecture, il s’agira ainsi de questionner ce couple expérimentation-évaluation aujourd’hui, son utilité sociale et ses méthodes, mais également de revenir sur les évaluations d’hier, leurs apports ainsi que leur rapport à la mémoire et à la stratification des savoirs, et enfin de nous interroger sur les enjeux et les outils de l’évaluation architecturale de demain.

Episode #01 // Une brève histoire de l’évaluation de l’architecture en France

Pour lancer nos réflexions sur l’expérimentation et l’évaluation en architecture, nous avons souhaité rencontrer et écouter Véronique Biau, chercheure à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-La Villette, et membre de l’équipe de recherche LET de l’UMR LAVUE. Ses travaux portent sur les processus et les acteurs intervenant sur la conception et la production des espaces architecturaux et urbains, et s’articulent autour d’entrées thématiques: la transformation des pratiques professionnelles des architectes; les architectes et la question de la notoriété; l’organisation de la maîtrise d’œuvre et attribution des marchés publics en Europe; les partenariats public‐privé en Grande-Bretagne; le rôle des architectes dans l’habitat participatif; les urbanistes et la définition d’une identité professionnelle partagée.
Dans le cadre de cet entretien avec Véronique Biau, nous avons d’abord cherché à saisir quelles ont été les pratiques d’évaluation de l’architecture expérimentale en France depuis les années 1970 et comment elles ont évolué jusqu’à aujourd’hui. Cette lecture rétrospective fait apparaitre la succession de deux grandes logiques, l’une étant d’inspiration techniciste, et l’autre évaluant l’architecture comme une œuvre à part entière.
Nous abordons ensuite les changements de perspective et de paradigme qui s’opèrent au tournant des années 2000 et se prolongent jusqu’à aujourd’hui, pour finalement tenter de se projeter vers l’avenir de l’évaluation. Qu’y-a-t-il à évaluer? Selon quels critères? Par quels acteurs?


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search