[Visio-conférence] Journée d’étude « Les fonds iconographiques et audiovisuels de la Reconstruction de 1940 aux années 1960 » – 8 avril

Cette journée d’étude « Les fonds iconographiques et audiovisuels de la Reconstruction de 1940 aux années 1960 » est organisée par les Archives nationales en partenariat avec  le laboratoire de recherche de l’EnsaV (LéaV).

Participation gratuite sur inscription : archivesreconstruction2021@versailles.archi.fr

Accédez au site : cliquez ici

Comité d’organisation 

Christel Palant-Frapier, maître de conférences à l’ENSA Paris-Val de Marne et chercheure associée au LéaV et Boris Labidurie, responsable des fonds Reconstruction, Urbanisme, Logement, Aménagement du Territoire, aux Archives nationales.

Présentation

Entre 1940 et 1945, la France subit d’importantes destructions, sans commune mesure avec
celles de la Première Guerre mondiale. La Reconstruction est enfin l’occasion pour tous les
acteurs de moderniser le cadre bâti, de rattraper 50 ans de retard en matière de logement et
d’aménagement urbain et de prévoir l’avenir pour les décennies suivantes.
Architectes, urbanistes, ingénieurs, géomètres, agents des ministères et des collectivités
locales vont alors produire une iconographie abondante : photographies, films, cartes, plans,
vues aériennes, affiches, calques, permettant de croiser échelles et regards, de documenter
et de saisir l’évolution des villes et d’annoncer le développement urbain et territorial des
Trente Glorieuses.
La journée d’étude en ligne du 8 avril 2021 se fixe un double objectif : d’une part, se repérer
dans les différents fonds d’institutions patrimoniales en présentant les types de documents
iconographiques et audiovisuelles, tout en appréhendant leur contexte de production,
d’autre part, comprendre à quoi servent ces sources aujourd’hui, ce qu’elles apportent à
la recherche en matière d’histoire de l’architecture, de l’urbanisme, des techniques ; mais
aussi saisir leur intérêt pour les professionnels du patrimoine, les élus et les acteurs locaux
tant pour la réflexion patrimoniale que pour la gestion quotidienne, le rapport avec les
habitants et les visiteurs des territoires reconstruits.

Programme

Intervention membre UMR AUSser

11h20-11 h 40 : Espaces-temps du tâtonnement. L’imagerie des chantiers de la Reconstruction dans les brevets d’invention, « une fiction plus vraie que la réalité » ? par Guy Lambert, maître de conférences à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, IPRAUS/AUSser

Informations pratiques

Contacts :
Boris Labidurie, département de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire
et de l’Agriculture aux Archives nationales, boris.labidurie@culture.gouv.fr
Christel Palant, École nationale supérieure d’architecture de Paris-Val de Seine, christel.palant@paris-valdeseine.archi.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search