[Parution] « Post-car world : futurs de la ville-territoire » / Elena Cogato Lanza, Farzaneh Bahrami, Simon Berger, Luca Pattaroni, MétisPresses, avril 2021

« Post-car world : futurs de la ville-territoire » / Elena Cogato Lanza, Farzaneh Bahrami, Simon Berger, Luca Pattaroni, MétisPresses, avril 2021, 1 Vol. (224 p.), Collection vuesDensemble, ISBN 9782940563739

Accédez au site éditeur : Post-car world

Présentation

Et si le monde urbain était un monde sans voiture? Post-Car World tente de répondre à cette interrogation dans le contexte de la transition énergétique, à l’heure où la mobilité des biens, des personnes et du vivant constitue l’enjeu autour duquel reconfigurer les espaces urbains. La question s’impose avec une urgence particulière dans la ville-territoire: cette ville dispersée et à basse densité, encore largement dépendante de l’usage de la voiture et oubliée des politiques de mobilité alternatives.

En considérant le cas de la métropole lémanique, les auteurs développent une lecture cartographique, photographique et statistique de son évolution durant le siècle de la voiture, pour ensuite la faire résonner avec une analyse des changements de comportement à l’oeuvre dans les villes européennes, afin de saisir les leviers permettant de renverser le paradigme fonctionnel qui a façonné les territoires à l’échelle globale. De même que la sédimentation des siècles qui ont précédé la voiture a servi de support à un habitat motorisé – la rupture technique n’ayant bouleversé ni les maillages viaires, ni le réseau de noyaux villageois – la métropole post-car se modèlera elle aussi, telle un palimpseste, sur les structures matérielles, les pratiques sociales et les imaginaires, en plein bouleversement, du présent.

Croisant les regards de l’architecture, de la sociologie et de l’urbanisme, l’expérimentation méthodologique restituée dans cet ouvrage débouche sur quatre visions prospectives, articulées en autant de mises en fiction. Face à l’accélération des multiples transitions qui affectent les villes, les disciplines de l’espace et de la société ne peuvent que partager l’obligation de redéfinir les limites du pensable, en affûtant les techniques de vision et de production du futur.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search