Soutenance de thèse de Mougib El Rahman Aboamer : “Architecture et évolution sociopolitique. Vers une lecture multiple du centre-ville du Caire (1869-1973)” – ENSA de Grenoble – 1er juin 2021

Soutenance de thèse de Mougib El Rahman Aboamer : “Architecture et évolution sociopolitique. Vers une lecture multiple du centre-ville du Caire (1869-1973)” , sous la direction de Catherine Maumi ( ENSA Paris La Villette, directrice de AHTTEP/AUSser)

École doctorale “Sciences de l’Homme, du Politique et du Territoire” (Université de Grenoble Alpes)
Thèse préparée au sein de l’équipe de recherche des Méthodes et Histoire de l’Architecture (MHA)

Cette soutenance aura lieu en amphi Simounet à l’ENSA de Grenoble le mardi 1er juin 2021 à 14h.

Membres du jury

Galila EL KADI, directeur de recherche émérite, IRD CESSMA UMR 245 Université Paris Diderot, HDR (rapporteure)
Anna MADOEUF, professeur à l’Université de Tours, HDR (rapporteure)
Nicolas TIXIER, professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, HDR (examinateur)
Frédéric POUSIN, directeur de recherche, UMR AUSSER 3329, HDR (examinateur) 
Vittoria CAPRESI, Ingénieur Docteur, GIZ Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (examinatrice)
Catherine MAUMI, Professeur, ENSA Paris La Villette, directrice de AHTTEP/AUSser, Directrice de thèse

Résumé

Il est difficile de séparer l’architecture de la ville, comme « fait urbain », des contextes sociopolitiques qui les ont produits. Les études menées sur le centre-ville du Caire montrent l’importance de la relation existante entre cette « ville moderne » construite depuis le XIXe siècle, les changements politiques et les évolutions sociétales. Cette relation est également illustrée dans certaines représentations fictionnelles de la ville, produits culturels de la société égyptienne, telles que les œuvres littéraires et les films cinématographiques. 

Cette recherche interroge l’évolution de l’architecture et du paysage urbain du centre-ville du Caire telle que représentée dans les œuvres littéraires et les films cinématographiques égyptiens depuis la construction de la ville moderne (le centre-ville) en 1869 à l’époque du khédive Ismaïl (1863-1879) jusqu’au lendemain de la guerre de Kippour 1973 à l’époque du président Anouar El Sadate (1970-1981). Il s’agit de poser un regard critique sur le rôle des dimensions sociétales et politiques dans l’évolution architecturale et urbaine du centre de la capitale égyptienne, tout en analysant les représentations de celle-ci, influencées par le contexte sociopolitique au cours de cette période. 

En partant de l’hypothèse que les représentations fictionnelles, littéraires et cinématographiques, permettent d’acquérir une meilleure compréhension du centre de la capitale égyptienne, nous avons découvert des juxtapositions entre les représentations littéraires du centre-ville du Caire et les faits urbains « réels ». Nous supposons qu’une telle confrontation entre les « fictions » de la ville et ses « réalités » peut nous amener à construire une nouvelle image du centre-ville : de son architecture, des espaces qui la caractérisent, et des usages de ceux-ci.  

Pour ce faire, nous mettons en place une approche méthodologique proposée par Roland Barthes dans L’aventure sémiologique : celle de la lecture multiple. Elle consiste à croiser plusieurs documents de natures diverses afin d’offrir une meilleure compréhension de la ville. Dans ce travail de recherche, nous croisons à la fois des exemples de textes littéraires avec d’autres documents tels que les rapports administratifs ou officiels, les cartes, les photographies et les documents historiques portant sur l’évolution sociopolitique de la capitale égyptienne. 

Ce croisement des données révèle que les représentations littéraires peuvent constituer des documents essentiels pour comprendre la production architecturale du centre-ville du Caire. Elles soulignent en même temps à quel point la société cairote s’est adaptée aux bouleversements politiques ayant conduit à des transformations radicales de leur ville et de son centre pendant un siècle.

La recherche nous a permis de construire sept facettes du centre-ville du Caire, chacune d’entre elles donnant à comprendre une évolution architecturale et urbaine du quartier dans ses dimensions politiques et sociétales, tout en soulignant le rôle des représentations dans cette construction évoluée dans le temps. 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search