[Visio-conférence] Séminaire IGP de l’année 2021/2021 : « Atelier Paris-Moscou : Planifier le Grand Moscou post-soviétique » – 8 juin 2021

La première séance du Séminaire IGP de l’année 2021/2021Atelier Paris-Moscou : Planifier le Grand Moscou post-soviétique (organisée par Élisabeth Essaïan (IPRAUS/AUSser) et Alessandro Panzeri) se tiendra le mardi 8 juin 2021 de 9h30 à 18h

Compte-tenu de la situation sanitaire, le séminaire sera retransmis via un dispositif de visio-conférence : https://zoom.us/j/97881421142?pwd=OHZSeFBEdnhYNlpSOHRLdVExMkJJQT09

Contacts : Yoko Mizuma (yoko.mizuma@enpe.fr), Élisabeth Essaïan (lizessaian@gmail.com), Alessandro Panzeri (ale.panzeri.archi@gmail.com)

Intervenants

Aurore Chaigneau (Université Paris Nanterre, CEJEC), Olga Vendina (Institut de Géographie, Moscou), Alexandre Skokan (bureau Ostojenka, Moscou), Ilia Zalivoukhine (Jauzaproject, Moscou), Paola Viganò (EPFL, Lausanne), Jean-Louis Cohen (Institute of Fine Arts, New-York)

Présentation

La dernière séance du Séminaire IGP 2020/2021 sera dédiée à l’Atelier Paris-Moscou qui s’inscrit dans le chantier de recherche du groupe IGP : Ateliers des métropoles.

S’intéressant au cas de la ville de Moscou à travers la spécificité de son héritage politique, social, économique et morphologique, cette journée interrogera à la fois l’évolution de l’aménagement territorial de Moscou depuis la dissolution de l’URSS en 1991 et le renouveau de Paris en tant qu’un des modèles de cet aménagement. Dans un cadre juridique de nationalisation du sol, le passage vers la privatisation et l’ouverture à l’économie de marché a engendré des processus d’appropriation et de découpage du sol dont les logiques échappent à la compréhension et la catégorisation immédiates. Ceci a également eu un impact sur la structuration du milieu professionnel qui tout en permettant l’émergence des agences d’urbanisme et d’architecture en exercice libéral, maintien des liens forts avec les structures étatiques héritées de la période soviétique, telles l’Institut du Genplan. Ce changement a enfin conduit à sortir d’une commande nationale. Depuis le début des années 2000, des professionnels occidentaux de renom (Willemotte, Herzog & De Meuron, Rem Koolhaas, etc…) sont ainsi appelés pour réaliser des projets iconiques et participer à de grandes consultations internationales.

La séance se structurera autour de deux thématiques majeures : l’économie du sol et le projet du Grand Moscou à l’horizon 2035.

Dans le premier thème, il s’agira d’interroger les répercussions urbaines et architecturales du passage de la nationalisation à la privatisation du sol.

Comment la valeur du sol, révélée, a dessiné de nouvelles hiérarchies, inégalités spatiales et enjeux d’aménagement ? Comment et sur quelle base a été conduit le nouveau cadastrage du territoire moscovite au début des années 1990 ? Dans quelle mesure la variété des tissus urbains hérités de l’époque soviétique a-t-elle soulevé des difficultés et des situations de découpage inédites ? Quelles nouvelles formes et dimensions de découpage et d’unités bâties en ont résulté et dans quelle mesure les architectes en font une nouvelle matière à projet ?

Le second thème portera sur le projet du Grand Moscou, interrogé à la fois sous le prisme de sa gestion et celle de l’apport des modèles internationaux.

Comment est structurée la commande publique dans la Moscou contemporaine et quelle est la nature des relations entre les ateliers d’État (notamment l’Institut du Genplan) et les structures privées ? De quelle nature est l’apport des grands projets métropolitains internationaux tant dans la structuration de la consultation du Grand Moscou de 2012 que dans les thématiques dégagées pour le développement de la métropole pour 2035 ? Dans quelle mesure la consultation de 2012 s’est-elle inspirée de la consultation du Grand Paris (2008/2009) ? Quels échanges ont été établis entre les acteurs français et les acteurs russes pour le montage de cette consultation ? De quelle manière ce processus s’inscrit-il dans la circulation des modèles à l’international au début du XXIe siècle ?


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search