Séminaire “Enseigner l’invention et la création dans les arts et les techniques” – 1ère séance le jeudi 22 mai 2014

Séminaire « Enseigner l’invention et la création dans les arts et les techniques » –  mai 2014 – décembre 2014

Institut National d’Histoire de l’Art – Université Paris I, 2 rue Vivienne, 75002 Paris

Accédez au programme : programme2014

1ère séance : Conventions, normalisation, codifications des processus de création – Jeudi 22 mai, 9h30-13h salle AVD

Présidence : Valérie Nègre

Estelle Thibault (Ecole nationale supérieure d’architecture Paris Belleville, UMR AUSser) : La “Graphique” de Jules Bourgoin : un solfège pour les arts d’industrie

Dans années 1890, le théoricien de l’ornement Jules Bourgoin s’attelle à l’élaboration d’une nouvelle discipline, la « Graphique », proposition alternative aux enseignements scolaires du dessin tels qu’ils s’organisent suite aux grandes réformes de la Troisième République. Cette « science des figures » pour l’école et l’atelier prétend être aux arts d’ornement ce que le solfège est à la musique : un système de notation codifiée susceptible de résumer tout arrangement formel et particulièrement utile à l’artiste industriel, notamment dans le domaine textile. Si sa proposition, dont il expose les enjeux pédagogiques et épistémologiques dans Les Études architectoniques et graphiques (1899-1901), n’a que peu d’échos, elle dialogue toutefois avec d’autres tentatives contemporaines. L’intervention tentera de décrire la propédeutique imaginée par Bourgoin, qui s’adresse aux premiers apprentissages de l’enfant avant d’ouvrir vers de multiples interprétations dans les arts techniques. Il s’agira également de situer sa méthode dans les débats contemporains sur la formation du génie inventif, au moment où les dispositifs pédagogiques dérivés des idées d’Eugène Guillaume connaissent un ensemble de critiques.

– Larisa Ivanova-Vain (Institut d’architecture de Moscou) :  The System of Architectural and Art Education in 1920s Russia. From the Classics to the Avant-garde

Today Moscow VKhUTEMAS (Higher Art and Technical Workshops) occupies an honorable place in the history of the avant-garde together the German Bauhaus. Both these schools have played a major role in creation of the modern art. At the Architectural Faculty of VKhUTEMAS was developed innovative educational system. The first foreign edition on the history of VKhUTEMAS was a two-volume book by Selim Khan-Magomedov in French (1990). The Moscow Architectural Institut’s (MARKhI) Museum continues the research of this subject. An important stage in the prehistory of VKhUTEMAS was a system of Free State Art Workshops (SGKhM), existed during 1918-1920 in the capitals and in the province. The experience and potential of SGKhM have served as a basis for the establishment and prosperity of VKhUTEMAS. It gathered all the best staff and achievements of the regional schools and setting the tone in many industries design and in the education system up to our time. Today the history of SGKhM is a main point in research and activities of MARKhI Museum. My collegues and I work in archives, museums and libraries as well as researchers from different regions and cities, working in our project. In my speech at the seminar there will be presented the summary of the results of scientific researches for last time.

Répondante: Agnès Callu (département des arts graphiques, Musée des arts décoratifs)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.