Avis de soutenance de Thèse : Qiang ZOU, Architecte DPLG : “Fabriquer pour la Chine 1978-2008 : Théories et pratiques des architectes occidentaux sur les projets étatiques chinois” – 22 mai 2014

Avis de soutenance de Thèse : Qiang ZOU, Architecte DPLG : “Fabriquer pour la Chine 1978-2008 : Théories et pratiques des architectes occidentaux sur les projets étatiques chinois”

Date : Jeudi 22 mai 2014 – 9h00

Lieu : Université Paris I Panthéon Sorbonne, Salle JB Duroselle – Galerie JB Dumas -1 rue Victor Cousin – 75005 Paris

Résumé : Grâce à sa politique de réforme économique et d’ouverture, la Chine a connu une forte croissance qui lui a permis de lancer des projets architecturaux et urbains de grande ampleur. Retracer la récente histoire de la modernisation urbaine chinoise, c’est constater l’abondante présence des architectes occidentaux qui la réalisent. Cette thèse explore les raisons pour lesquelles, en vue d’affirmer l’identité et l’ambition de reconnaissance mondiale de la Chine, les « stars » de l’architecture occidentale ont été sollicitées pour réaliser ces grands projets officiels à fortes significations idéologiques. Elle analyse tout autant le positionnement de ces architectes dans leur acceptation de la situation.

Parmi ces projets icones réalisés par les architectes occidentaux, quatre projets dont L’Hôtel Fragrant Hill d’Ieoh Ming Pei, le Grand Théâtre National de Paul Andreu, le Stade National de Herzog & de Meuron et la CCTV de Rem Koolhaas, sont retenus pour analyser, à travers l’histoire de leur construction et de leur réception, l’impact du contexte sociopolitique chinois sur les pratiques de ces architectes occidentaux. Il s’agit de comprendre l’attitude intellectuelle de leurs auteurs, vis-à-vis des pouvoirs politiques et économiques au siècle de la globalisation.

Une nouvelle architecture incarnant les évolutions sociales chinoises à l’ère du postcommunisme est peut être née via les architectes intellectuels.

Jury :

Dominique Rouillard, HDR, Dr Etudes Université Paris I Panthéon Sorbonne, Pr ENSA Paris Malaquais, Directrice de thèse.

Françoise Ged, HDR, Responsable de l’Observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine, Rapporteur.

Yannis Tsiomis, HDR, Dr Etudes EHESS, Pr ENSA Paris La Villette, Rapporteur.

Catherine Maumi, HDR, Pr ENSA Grenoble

Jean-Philippe Garric, HDR, Pr des Universités, Pr Université Paris I Panthéon Sorbonne

Bruno Jean Hubert, Maître-assistant ENSA Paris-Malaquais


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.