Soutenance de thèse d’Alison Gorel-Le Pennec “Une élite moderne pour l’architecture. Henri Ciriani et les siens” – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / INHA – 11 décembre 2021

La soutenance de thèse d’Alison Gorel-Le Pennec “Une élite moderne pour l’architecture. Henri Ciriani et les siens” aura lieu le samedi 11 décembre 2021 à 14h à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – Galerie Colbert (salle Jullian, 1er étage), 2 rue Vivienne, Paris 2e.

Entrée libre dans la limite des places disponibles et sur présentation d’un passe sanitaire valide

Membres du jury

M. Jean-Philippe GARRIC, professeur, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directeur de thèse
Mme Éléonore MARANTZ, maîtresse de conférences, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Examinatrice
M. Antoine PICON, professeur, Harvard University, Examinateur
Mme Estelle THIBAULT (IPRAUS/AUSser), professeure, École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, Rapporteure
M. Jean-Louis VIOLEAU, professeur, École nationale supérieure d’architecture de Nantes, Rapporteur

Résumé de la thèse

La notion d’élite architecturale fait partie de ces questions à la fois centrales pour la profession et sensibles à utiliser, tant sa définition est plurielle et que depuis les années 68 les architectes continuent de chercher leur raison d’être. L’enseignement d’Henri Ciriani-UNO offre un cas d’étude idéal pour en discuter. De fait, dans un contexte de crise de la profession depuis la décennie 1960, quel idéal social et professionnel faire valoir ? Une question liée à l’identité – complexe – d’architecte, qui englobe les dimensions réelle et imaginaire, et à l’origine de prises de position. D’après une enquête essentiellement internaliste centrée sur une prise en compte de la subjectivité, et suivant l’hypothèse que les espaces d’enseignement conditionnent en partie l’organisation du champ architectural, cette recherche revient sur l’histoire de l’enseignement d’Henri Ciriani-UNO pour comprendre et expliquer le succès et les limites du projet d’envergure et d’excellence porté par le groupe d’élite composé de grands serviteurs de l’État. Un projet révélateur de représentations et de principes qui, entre conceptions traditionnelles et valeurs nouvelles, constituent un modèle paradigmatique mis à l’épreuve du temps. Comprendre et analyser la consécration d’un groupe d’architectes en France en cette fin du XXe siècle, mais aussi saisir son évolution par rapport à l’époque postmoderne : entre histoire sociale de l’architecture et histoire des mentalités, mais aussi entre histoire de l’enseignement de l’architecture et histoire de la profession, tel est le but de cette thèse attachée à une approche dite compréhensive.



Citer ce billet
Pascal Fort (2021, 19 novembre). Soutenance de thèse d’Alison Gorel-Le Pennec “Une élite moderne pour l’architecture. Henri Ciriani et les siens” – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / INHA – 11 décembre 2021. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v15u

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search