[En ligne] Nadya Rouizem Labied “Des architectures de terre : itinérance et valeur démonstrative d’une exposition”, dans revue exPosition, N° 6-2/2021

Un article en ligne de Nadya Rouizem Labied (membre associée AHTTEP/AUSser) : “Des architectures de terre : itinérance et valeur démonstrative d’une exposition”, dans revue exPosition (Revue d’analyse des enjeux propres à l’exposition des œuvres et objets d’art), N° 6-2/2021

Nadya Rouizem Labied est une architecte franco-marocaine. Elle est titulaire d’un doctorat de l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne, et sa thèse a été lauréate de la bourse de la Caisse des Dépôts pour la recherche en architecture en 2019. Depuis 2020, elle est chercheure associée au laboratoire AHTTEP (Architecture Histoire Techniques Territoire, Patrimoine) à l’UMR AUSSER. Elle est actuellement enseignante à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris la Villette. Parmi ses publications figure « La modernisation de la terre crue au Maroc dans les années 1960: architecture néo-traditionnelle ou néocoloniale ? » dans la revue Aedificare, n° 6, en 2019. (Extrait du site)

Résumé de l’article

Depuis quelques années, les travaux de recherche sur l’exposition de l’architecture sont de plus en plus nombreux. Mais tandis que ces ouvrages s’intéressent aux différentes approches possibles pour exposer l’architecture, cet article étudiera la manière dont une exposition peut valoriser un matériau de construction dans deux contextes différents. (Extrait du texte)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search