Cycle des Leçons du Mardi Nouvelles histoires : conférence de Lucile Biarrotte “Déconstruire le genre des pensées, normes et pratiques de l’urbanisme” – Ecole d’architecture de la ville & des territoires Paris-Est, OCS/AUSser – 08 mars 2022

Pour cette deuxième conférence du cycle des Leçons du Mardi Nouvelles histoires, Paul Bouet, Fanny Lopez et Frédérique Mocquet (membres OCS/AUSser) accueillent Lucile Biarrotte, directrice conseil chez TraitClair et docteure en urbanisme : “Déconstruire le genre des pensées, normes et pratiques de l’urbanisme”.
Elle aura lieu mardi 8 mars 2022 à 13h sur Zoom.

Accédez à l’annonce : Lucile Biarrotte

Présentation

Depuis les années 2010, les projets d’urbanisme français intégrant les enjeux d’inégalités de genre se multiplient, touchant principalement les espaces publics et la rénovation urbaine. Des pratiques et concepts féministes se diffusent auprès de professionnel(le)s peu acculturé(e)s au sujet. Par une démarche de recherche-action féministe constructiviste mêlant travail d’archives et observations de réseaux spécialisés ainsi que de projets à Paris et Villiers-le-Bel, Lucile Biarrotte propose une analyse de l’évolution des pensées, normes et pratiques genrées, ou régimes de genre, des milieux de l’urbanisme. Utilisant l’arrivée des approches explicitement genrées comme révélatrice de normes jusqu’alors tacites, elle remet en question la « nouveauté » du lien entre genre et urbanisme et ce que sa légitimation actuelle révèle de l’urbanisme français et remet en question. Montrant que l’urbanisme est toujours genré, son travail de thèse a exploré l’amnésie collective entretenue autour de l’héritage théorique et pratique féministe en urbanisme, remontant au moins jusqu’aux années 1970. Il interroge les facteurs de la montée en puissance contemporaine de ces idées et approches égalitaires : les contextes politiques et culturels des organisations où le sujet s’infuse; la féminisation professionnelle et le rôle d’une masse critique de personnes concernées (femmes, minorités LGBTIQ, féministes); la légitimation d’expert(e)s et leur travail en réseau. Enfin, une analyse à l’échelle des actrices et acteurs individuel(le)s est proposée pour comprendre comment concepts et pratiques genré(e)s sont adapté(e)s par les spécialistes du genre puis reçu(e)s et approprié(e)s (ou non) par les urbanistes non-spécialistes. (Extrait du site de l’Eav&t)



Citer ce billet
Pascal Fort (2022, 16 mars). Cycle des Leçons du Mardi Nouvelles histoires : conférence de Lucile Biarrotte “Déconstruire le genre des pensées, normes et pratiques de l’urbanisme” – Ecole d’architecture de la ville & des territoires Paris-Est, OCS/AUSser – 08 mars 2022. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v19u

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search