Appel à communications pour colloque “Le populisme esthétique, ou de l’image architecturale entre discours et style” – Laboratoire ACS/UMR AUSser – ENSA Paris Malaquais – 15décembre 2014

Appel à communications pour colloque “Le populisme esthétique, ou de l’image architecturale entre discours et style”

Laboratoire ACS/UMR AUSser

Accédez à l’appel : appel Le Populisme Esthétique_ACS UMR AUSser

Date limite d’acceptation de la contribution : le 17 octobre 2014 au plus tard

Lieu du colloque : ENSA Paris Malaquais

Date du colloque : 15décembre 2014

Comité scientifique : Stephanie Dadour, Anne Debarre, Orfina Fatigato, Federico Ferrari, Guillemette Morel-Journel, Jean-Louis Violeau, Bernardo Secchi.

SOUMISSION DES CONTRIBUTIONS

Les propositions de contribution devront être transmises le 10 octobre 2014 au plus tard. Les propositions peuvent être faites en français ou en anglais.

– Il s’agira d’un résumé de 500 mots maximum, positionnant l’intervention et indiquant le champ thématique auquel elle se réfère. La proposition sera à envoyer à l’adresse : federicoferrari78@gmail.com.

– L’acceptation de la contribution sera transmise le 17 octobre 2014 au plus tard.

– Il sera demandé aux intervenants retenus de nous transmettre un résumé étendu, de 8000 signes au maximum, pour le 9 décembre 2014. Les consignes précises de rédaction seront ensuite envoyées aux intervenants concernés.

Thème du colloque : Le colloque, selon une perspective historique utile à reconstruire l’évolution d’une situation culturelle tout à fait actuelle, vise à investiguer le thème de la construction de récits à partir de l’architecture, notamment à partir de ce qu’on appelle la « crise du modernisme ». Il voudrait cependant se concentrer – à l’intérieur du champ esthétique inévitablement hétéroclite et souvent contradictoire de ce qu’on appelle la postmodernité – sur un certain type de rhétoriques : notamment les rhétoriques de l’ « antimodernité» ou du « réactionnaire ». Par conséquent, les formes esthétiques instrumentalisées par ce type de récit en constitueront l’objet concret majeur. Ce thème implique en toile de fond une problématique que l’on peut résumer selon trois mots-clés : société, image, style. Si en effet la construction du discours est le préambule à la construction d’une action politique (J. Habermas, 1988-1962, L’espace public. Archéologie de la publicité comme dimension constitutive de la société bourgeoise, Paris, Payot), le discours autour de l’architecture et des formes urbaines évoque le lien entre l’image, en tant qu’outil de production d’imaginaires, et la société, en tant que lieux du politique. En découle une posture épistémologique qui considère l’esthétique comme une discipline à la fois descriptive et prescriptive (S. Givone, 2008, Storia dell’estetica, Roma-Bari, Laterza ).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.