[Publication en ligne] “Hébergement hôtelier à Paris et dans le Grand Paris – Mutations et dynamiques”, APUR, avril 2022

“Hébergement hôtelier à Paris et dans le Grand Paris – Mutations et dynamiques”, APUR, avril 2022, 1 Vol. (40 p.)

Accédez au document en ligne : Hébergement hôtelier à Paris et dans le Grand Paris

Présentation

L’offre hôtelière à Paris et dans le Grand Paris s’est profondément modifiée, pour répondre à la fois aux besoins capacitaires résultant d’une forte hausse du nombre de touristes, à l’arrivée de clientèles d’origine lointaine aux valeurs et culture différentes, et aux aspirations des usagers les plus jeunes en matière d’écologie, de mixité des usages, d’espaces flexibles.

Si le parc hôtelier a continuellement évolué, le début des années 2000 a été marqué par une nette accélération de la production de capacités supplémentaires. En 2008, le Plan hôtelier a encore contribué à cette dynamique, en se fixant des objectifs de croissance et de rééquilibrage géographique et catégoriel du parc parisien.

D’abord concentrée dans l’hypercentre, l’offre s’est peu à peu étoffée vers les territoires du Grand Paris : en premier lieu le long du périphérique, vitrine idéale pour des groupes hôteliers souhaitant capter une clientèle de passage, puis aux abords de grands nœuds de transports, d’affaires ou de loisirs (Roissy – Charles de Gaulle, La Défense, Marne-la-Vallée), et aujourd’hui dans tous les territoires du Grand Paris.

À Paris, les pouvoirs publics ont souhaité compenser les mouvements naturels du marché en se dotant d’un plan hôtelier dont l’objectif était à la fois de renforcer la capacité d’accueil touristique, de corriger les déséquilibres spatiaux, et d’attirer une clientèle plus diversifiée et plus jeune. L’appel à projets « Réinventer Paris » a contribué également à produire des projets d’hôtels et d’auberges de jeunesse dans des secteurs peu dotés jusque-là.

Les enjeux de changement de la trajectoire climatique ont également conduit à inscrire à l’agenda politique de la Ville de Paris, des Assises du Tourisme durable. Organisées en 2021 à Paris, elles ont abouti à une série de propositions dont certaines sont d’ores et déjà en cours de mise en œuvre (Pass zéro carbone, hébergement touristique durable et accessible, label vélo). Couplés au décret tertiaire de la loi ELAN, ces objectifs vont favoriser la poursuite de la mutation de l’accueil touristique à Paris. Le secteur, durement touché par la crise du Covid, peut trouver là une occasion à saisir pour rebondir favorablement. (Extrait du site)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search