Appel à articles pour le dossier thématique de la Revue Espaces et Sociétés : “Prendre soin de la nature urbaine” (date limite : 26 septembre 2022)

L’Appel à articles pour le dossier thématique de la Revue Espaces et Sociétés : “Prendre soin de la nature urbaine” est ouvert. Ce dossier est coordonné par Alessia de Biase, Carolina Mudan Marelli et Ornella Zaza.

Accédez à l’appel : Revue Espaces et sociétés

Présentation

Ce dossier entend donc se consacrer aux pratiques citadines de soin de la végétation urbaine, en suivant en particulier deux fils conducteurs. Le premier nous conduit à regarder uniquement les pratiques qui émergent dans l’espace public, qu’elles soient spontanées et construites en dehors des circuits associatifs, ou qu’elles soient incitées par des dispositifs institutionnels, mis en place par les pouvoirs publics. En sortant des jardins assignés à des associations, des espaces collectifs des résidences fermées ou des parcelles en friche, ces pratiques investissent trottoirs, coins de rue et placettes, en privatisant même parfois l’espace public. Le deuxième fil conducteur entend porter un regard critique sur les pratiques de soin de la nature urbaine entreprises par des individus, donc en dehors des démarches collectives traditionnellement portées au sein des jardins partagés ou de grands projets urbains par l’administration publique, les coopératives ou les associations. Cette mobilisation du citadin-individu peut se mesurer soit par un engagement personnel, qui conduit l’habitant à s’impliquer en s’appuyant sur ses propres ressources, soit par les dispositifs institutionnels plus récents de végétalisation urbaine citoyenne qui, parfois accompagnés de plateformes numériques (de Biase, Marelli et Zaza, 2018), lient pour la première fois le citadin seul à la collectivité par le biais de conventions spécifiques.

Dans ce contexte d’individualisation de l’action citadine pour la végétalisation urbaine et, en même temps, de sa publicisation dans l’espace public, les pratiques de soin de la nature urbaine seront analysées dans leurs divers caractéristiques et impacts : les profils, motivations et pratiques des citadins qui s’engagent dans la végétalisation urbaine ; les multiples interactions (de dépendance, délégation, conflit…) qui émergent entre l’action citadine spontanée et les processus d’institutionnalisation des pratiques de végétalisation ; les dynamiques transformatrices que ces initiatives, institutionnelles ou pas, enclenchent dans l’espace urbain.

Trois axes de réflexion

a) Profils, pratiques et relations des citadins impliqués dans la végétalisation urbaine  

b) Les dynamiques transformatrices dans l’espace urbain

c) Rapport entre action et institutionnalisation

Informations pratiques

Calendrier

Envoi des articles au plus tard le 26 septembre 2022

Adresse pour la correspondance

Exclusivement en version électronique par courriel aux trois adresses suivantes : alessia.debiase@paris-lavillette.archi.fr, carolina.marelli@unibo.it, ornellazaza@gmail.com

Les auteurs et autrices qui s’interrogent sur la pertinence de leurs propositions peuvent contacter les responsables du dossier.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search