[Parution en ligne] “Pays et paysages d’Île-de-France” / Corinne Legenne et Pierre-Marie Tricaud, Institut Paris Région, mai 2022

“Pays et paysages d’Île-de-France” / Corinne Legenne et Pierre-Marie Tricaud, Institut Paris Région, mai 2022, 1 Vol. (210 p.), ISBN 978-2-7371-2321-4

Accédez au document en ligne en version intégrale : Pays et paysages d’Île-de-France

Résumé éditeur

Voir du pays, c’est l’expression que l’on emploie pour voyager et découvrir le monde. Avec cet ouvrage, vous allez en voir, du pays ! Une vingtaine au total.

Aux franges de Paris et de la zone urbaine dense s’égrènent des paysages pittoresques de champs, de forêts, de vertes collines, de méandres et de paisibles villages, célébrés autrefois par les peintres et les poètes. Cent mille hectares de terres fertiles englouties sous le bitume et le béton ces cinquante dernières années feraient presque oublier que l’Île-de-France est encore aux trois quarts rurale.

En parcourant ces pays, tantôt de vallées, tantôt de plateaux ou de plaines, c’est une métropole-capitale d’une extraordinaire diversité de paysages que l’on redécouvre à travers ceux-ci : l’agglomération de Paris, la Marne meldoise, la Seine mantoise et la Seine melunoise pour les plus urbains ; le Vexin français, la Plaine de France, la Brie, le Gâtinais, le Hurepoix, l’Yveline… pour les plus ruraux.

Ces territoires, aux contours parfois flous, gardent une identité forte, ancrés comme ils le sont dans l’histoire et, surtout, la géographie. Car l’essence des pays est géographique. Le relief, les cours d’eau, la géologie, la géomorphologie, l’occupation du sol, les structures agraires – en un mot, le paysage – déterminent ces entités séculaires, encore identifiables aujourd’hui, pour peu qu’on les embrasse du regard.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Pascal Fort (14 juin 2022). [Parution en ligne] “Pays et paysages d’Île-de-France” / Corinne Legenne et Pierre-Marie Tricaud, Institut Paris Région, mai 2022. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1cq


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search