Soutenance de thèse de Hakima El Kaddioui : “Orner le quotidien. Processus d’ornementation du logement collectif privé en Île-de-France (2009-2016)” – ENSA Paris-La Villette – 23 novembre 2022

La soutenance de thèse de Hakima El Kaddioui (AHTTEP/AUSser, ENSA Paris-La Villette), dont le sujet est “Orner le quotidien. Processus d’ornementation du logement collectif privé en Île-de-France (2009-2016)”, aura lieu le mercredi 23 novembre 2022 à 14h, au 23, rue des Ardennes, 75019 Paris.

Directeurs de thèse : Valérie Nègre et Pierre Chabard

Thèse en préparation à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale de Géographie de Paris. Espace, sociétés, aménagement (Paris), rattachement à l’équipe de recherche AHTTEP/AUSser (ENSA Paris-La Villette)

Vous pouvez, pour y assister, vous inscrire : Cliquez ici

Membres du jury

Pierre Chabard, École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette
Olivier Chadoin, École nationale supérieure d’architecture de Bordeaux ; 
Valéry Didelon, École nationale supérieure d’architecture de Normandie ; 
Thomas Golsenne, Université de Lille ; 
Valérie Nègre, Université Paris-1 Panthéon Sorbonne ;
Estelle Thibault, École nationale supérieure d’architecture de Belleville

Résumé de la thèse

Cette thèse porte sur l’ornementation dans l’architecture contemporaine. Elle contribue à l’historiographie du sujet en étudiant les pratiques concrètes des concepteurs (architectes, fabricants, promoteurs immobiliers et aménageurs), en intégrant des ornements d’inspiration historique – encore peu étudiés – et en analysant des bâtiments ordinaires plutôt que des édifices exceptionnels. La recherche est basée sur deux immeubles de logements collectifs privés vendus en état futur d’achèvement (VEFA), dont les processus d’ornementation sont reconstitués grâce aux archives de la pratique et à une série d’entretiens. « Le Plazza » (2015, Val d’Europe, 77), orné de nombreuses moulures composées selon des principes classiques, a été conçu dans l’agence de Maurice Culot, personnage éminent des réseaux néo-traditionnels. « Parc 17 » (2016, ZAC Cardinet-Chalabre, Paris 17), orné d’impressions figuratives colorées s’inscrivant dans une trame sérielle, a été conçu dans l’agence de Francis Soler, architecte reconnu cultivant l’innovation formelle. Ces bâtiments conjuguent la standardisation de produits marchands avec la singularisation que le travail esthétique donne au projet architectural, jusqu’à lui conférer le statut d’œuvre. La thèse explore sous quelles conditions l’ornement se maintient dans l’architecture ordinaire, malgré les contraintes pesant sur sa mise en œuvre (d’ordre technique, économique ou politique), grâce à des arbitrages collectifs dont les protagonistes tirent bénéfice. L’anticipation de la réception des ornements façonne leur conception, ce qui suggère un renouveau de la convenance dans leur usage, au-delà de leur visée esthétique.



Citer ce billet
Pascal Fort (2022, 4 novembre). Soutenance de thèse de Hakima El Kaddioui : “Orner le quotidien. Processus d’ornementation du logement collectif privé en Île-de-France (2009-2016)” – ENSA Paris-La Villette – 23 novembre 2022. Carnet de veille UMR AUSser. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1f1

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search